Le marché des maisons individuelles en crise

La demande a baissé de 40 à 50% pour la construction de pavillons individuels en Bourgogne/Franche-Comté

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
video title

Crise du secteur des maisons individuelles

C'est une crise sans précédent qui touche le secteur des maisons individuelles. La chute des ventes a atteint un record de 18% entre août 2011 et juillet 2012.

Le coup est d'autant plus dur que ce secteur répresente plus de la moitié des constructions de logements depuis 1976.

Les constructeurs de maisons individuelles sont inquiets. La demande ne cesse de fléchir. Cela est dû notamment aux conditions plus restrictives d'attribution du PTZ (Prêt à taux zéro) depuis début 2012. De plus, les banques demandent de plus de garanties avant d'accorder des prêts aux ménages modestes.

"On avait une demande d'environ 200 à 300 clients par mois sur le secteur Bourgogne/Franche-Comté. Aujourd'hui, on est à 100/150 clients", explique Arnaud Marant, directeur commercial de Maisons France Confort. Conséquence de ce contexte économique de crise : les ventes ralentissent, ce qui entraîne des suppressions d'emploi. En 2012, ce sont environ un millier d'emplois qui devraient disparaître dans la région et 14 000 au niveau national.