Montebourg prêt à y aller, Rebsamen renonce

François Rebsamen annonce qu'il choisit de rester à Dijon tandis qu'Arnaud Montebourg est dans les starting-blocks

Le sénateur-maire de Dijon, dont le nom revenait souvent pour le ministère de l'Intérieur, a déclaré qu'il préférait garder son mandat municipal et celui de sénateur au micro d'Europe 1 mercredi 16 mai 2012. En revanche, le député de Saône-et-Loire fait toujours partie des favoris pour un éventuel ministère.

La composition du nouveau gouvernement doit être annoncée en fin de journée. François Hollande et son Premier ministre Jean-Marc Ayrault doivent le composer en respectant plusieurs impératifs : les différentes sensibilités de gauche, la parité et le renouvellement des générations.


François Rebsamen, chef des sénateurs PS et proche de François Hollande, était fréquemment cité pour s'installer place Beauvau. Mais, confronté à la règle du cumul des mandats, il a décidé de garder son mandat local à la tête de la mairie de Dijon et son poste de président de groupe PS au Sénat.

Au petit jeu des pronostics au sein du PS, un autre élu bourguignon - Arnaud Montebourg - est fréquemment cité. Le 3e homme des primaires socialistes a été nommé conseiller spécial de François Hollande pendant la campagne de la présidentielle. Cet avocat de la démondialisation est annoncé à l’industrie, mais aussi à la justice ou au travail et à l’emploi. Il ne reste plus que quelques heures de suspense avant que le voile soit levé.