Steinbeck en visite à Poligny en 1952

L'écrivain américain s'était rendu 3 jours à Poligny, comme le raconte le livre "Steinbeck et les résistants du Jura."

video title

Une visite de Steinbeck à Poligny en 1952

Il y a pratiquement 60 ans jour pour jour, John Steinbeck, le célèbre écrivain américain, prix Nobel de littérature, est venu à Poligny. Invité par le professeur d'anglais Louis Gibey, il y est resté trois jours.

Il y a pratiquement 60 ans jour pour jour, John Steinbeck, le célèbre écrivain américain, prix Nobel de littérature en 1962, faisait un passage à Poligny.

Invité par le professeur d'anglais Louis Gibey, il y est resté trois jours. C'est ce que Bernard Cabiron relate dans un livre intitulé "Steinbeck et les résistants du Jura". L'ouvrage revient notamment sur le fait-divers qu'a déclenché la venue de l'américain lors son court passage en terre jurassienne.

"Il y avait peu de chance que la littérature avant-gardiste américaine rencontre la France laborieuse de l'après-guerre, et encore moins dans les ruelles de Poligny, au creux du Revermont jurassien. Et pourtant c'est ce qui arriva en mai 1952 grâce à l'enseignant Louis Gibey, ancien Résistant qui, après avoir entretenu une amitié épistolaire, réussit le tour de force d'inviter son écrivain fétiche pour une halte improbable dans son excommune libre. Le tintouin politicomédiatique qui s'ensuivit faillit bien enfouir à jamais ce joyau de la petite histoire littéraire" dévoile la quatrième de couverture du livre d'ores et déjà en vente.

<< Visionnez le reportage d'Isabelle Forboteaux et Florence Petit.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité