Trois élus démissionnent de la Région Bourgogne

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.

Edith Gueugneau, Philippe Baumel et Guillaume Larrivé vont quitter leurs sièges au conseil régional

C'est une des conséquences des élections législatives des 10 et 17 juin dernier. Trois députés nouvellement élus abandonnent leurs fauteuils à la Région. 

-Philippe Baumel (PS) : il était 5e vice-président du conseil régional de Bourgogne en charge des lycées. Il est aussi maire du Breuil, en Saône-et-Loire, et 1er vice-président de la communauté urbaine Creusot-Montceau en charge du développement durable, des nouvelles technologies, des finances, de la culture et du patrimoine.

-Edith Gueugneau (PS) : 8e vice-présidente de la Région chargée du tourisme et de canaux. Elle est aussi adjointe au maire de Bourbon-Lancy et présidente de la communauté de communes du canton de Bourbon-Lancy.
 

-Guillaume Larrivé (UMP) élu dans la 1re circonscription de l'Yonne en remplacement de Jean-Pierre Soisson. Au conseil régional, il était membre de commission Aménagement du territoire, politiques contractuelles et européennes, TIC - Politique des villes et rénovation urbaine - Santé publique et établissements de soins.

Les deux élus socialistes de Saône-et-Loire seront remplacés par Elodie Vendramini (élue de Montceau-lès-Mines) et Serge Desbrosses (élu du Creusot). A droite, c'est Dominique Vérien, élue UMP de Saint-Sauveur en Puisaye qui succédera à Guillaume Larrivé.

Mise en pratique du non cumul de mandats

On ignore encore la décision de Christian Paul (PS), qui a été élu député de la 2e circonscription de la Nièvre. Il est aussi 1er vice-président du conseil régional de Bourgogne et conseiller municipal de Lormes, dans la Nièvre.


Pour ce qui est des élus socialistes, rappelons que Martine Aubry, première secrétaire du PS, maintient son mot d'ordre de non-cumul des mandats. Deux jours après le succès des législatives, mardi 19 juin 2012, elle a lancé devant le Parlement (Conseil national) du PS : "On continue! On travaille!". Il faut "poursuivre notre rénovation", a affirmé la maire de Lille, évoquant notamment la mise en pratique du non cumul de mandats. "Je suis encore là, je le ferai respecter", a-t-elle précisé.