Cet article date de plus de 8 ans

Vin, un robot-vigneron conçu en Bourgogne

Cette machine, équipée de six caméras, peut tailler 600 pieds de vigne par jour

VIN (pour Viticulture intelligente naturelle) se déplace grâce à une cartographie GPS. Il collecte aussi des données sur la santé des vignes et du sol. Ce robot de 20 kilos mesure 50 centimètres de haut.

Son inventeur Christophe Millot est à la tête de Wall-Ye, une entreprise d'informatique de Mâcon, en Saône-et-Loire. Il dit avoir conçu ce robot pour compenser un déficit de main-d'oeuvre. Le gérant d'un domaine "avait besoin d'élaguer parce que les grappes étaient trop grosses et il ne voulait pas utiliser de machine pour le faire, mais il ne trouvait pas d'employés. On était en août et tout le monde était en vacances. Je lui ai dit que j'allais lui faire un robot", explique-t-il.

Christophe Millot a mis trois ans à y parvenir, épaulé par Guy Julien, ingénieur. "La plus grande difficulté a été de faire en sorte que les caméras comprennent ce qu'elles voient et comment l'interpréter", explique celui-ci.

Le robot-vigneron est vendu 25 000 euros. "Ce qui n'est pas excessif dans la mesure où il travaille jour et nuit, dimanche compris, ne prend pas de vacances ni casse-croûte", argumente Guy Julien. Ce dernier balaie les objections selon lesquelles le robot pourrait détruire des emplois : "Bien sûr, nous enlevons du travail aux tailleurs de vignes, mais nous créons de l'emploi pour ceux qui fabriqueront, entretiendront et amélioreront les robots. Et nous maintiendrons la production en France", assure-t-il.

Des projets similaires sont développés en Nouvelle-Zélande et en Californie.

Mais, de nombreux vignerons français sont récalcitrants à l'idée de voir des robots faire irruption dans un travail qu'ils estiment intimement lié à la main de l'homme. "Chaque plant est unique en termes de vigueur par exemple, donc la taille doit être unique", font-ils valoir.

Ils considèrent cependant que la robotisation est inévitable à terme : "On avait dit qu'on n'utiliserait jamais de tracteurs pour les vendanges, mais maintenant on le fait".


En savoir plus sur le robot VIN (Viticulture intelligente naturelle)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture technologies