INTERVIEWS. Coronavirus Covid-19 : les Francs-Comtois confinés au bout du monde

Ils sont Comtois et vivent en Irlande, aux Etats-Unis ou au Mexique. Dans chacun de ces pays, le confinement a été décrété avec des formes différentes. Comment vivent-ils leur confinement au bout du monde ?

Le confinement aux Etats-Unis vu par Emilien 

Emilien Loeuillard a 29 ans, il est originaire de Gonsans dans le Doubs. Ce chercheur en immuno-oncologie vit à Rochester dans le Minnesota.
Depuis deux ans ils travaille comme chercheur au siège de «Mayo Clinic», une prestigieuse institution hospitalière américaine. Comme d’autres scientifiques, Emilien a continué à travailler pendant le confinement qui varie d’ailleurs d’un état américain à l’autre. Si les restaurants et les bars de Rochester ( une cité grande comme Besançon !) ont été fermés, Emilien assure que dans cette ville cosmopolite et au climat parfois polaire , il a su préserver une  «french touch» gastronomique  définitivement incontournable quand on est loin du pays !

Propos recueillis par Laurent Ducrozet 

Confiné au bout du monde ... à Rochester.


Le confinement en Irlande vu par Manon

Manon, 26 ans, est assistante dans une entreprise de marketing à Galway en Irlande depuis début janvier. Entre la mauvaise météo, les tempêtes et maintenant le coronavirus, elle n'a pas eu beaucoup l'occasion de découvrir les richesses de son pays hôte. Elle nous décrit des Irlandais très respectueux des règles de distanciation sociale.

Propos recueilllis par Adrien Gavazzi

Les Comtois confinés au bout du monde : Manon établie à Galway en Irlande depuis janvier


Le confinement au Mexique vu par Céline

Cap sur la mer des Caraïbes avec Céline Genevois, originaire de Besançon. Elle est boulangère dans la station balnéaire de Playa del Carmen, au Mexique. Sa boulangerie reste ouverte mais elle se limite à la vente à emporter et la livraison à domicile. Elle pratique le sport quotidiennement et puise son énergie dans le paysage de carte postale de la station.

Témoignage recueilli par Mary Sohier

Les Comtois confinés au bout du monde : Céline, boulangère à Playa del Carmen, Mexique

 

Le confinement en Irlande vu par Théo 

Théo Gigon-Veya a 20 ans. Il est originaire de Besançon. Dans le cadre de son cursus à l'ENIL de Mamirolle, il étudie depuis le 10 janvier à l'Université de Waterford en Irlande. Son séjour doit durer 4 mois mais comme d'autres étudiants, il est aujourd'hui confiné dans une résidence universitaire de cette petite ville du sud-est de l'Irlande et suit des cours à distance.

Interview de Laurent Ducrozet

Les Comtois confinés au bout du monde : Théo, étudiant à l'Université de Waterford en Irlande


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société monde international suisse
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter