Jean-Philippe Allenbach condamné à 18 mois d'inéligibilité par le Tribunal Administratif de Besançon

Le candidat régionaliste aux élections municipales à Besançon, Jean-Philippe Allenbach, a été condamné par le Tribunal Administratif de la ville à 18 mois d'inéligibilité pour ne pas avoir isolé ses dépenses de campagne sur un compte prévu à cet effet. L'intéressé dénonce une "justice politique".

Jean-Philippe Allenbach le 17 avril 2019 à Besançon
Jean-Philippe Allenbach le 17 avril 2019 à Besançon © f3fc

Un candidat régionaliste absent aux prochaines élections régionales : cette situation ubuesque est la conséquence de la condamnation à 18 mois d'inéligibilité de Jean-Philippe Allenbach, candidat les Régionalistes aux dernières élections municipales à Besançon, par le tribunal administratif de la ville.

Dans le jugement rendu le 23 février dernier, il lui est reproché de ne pas avoir isolé les dépenses et recettes liées à sa campagne sur un compte spécial, déclaré auprès de la "Commission nationale des comptes de campagne".

Avec 548 voix, le candidat des Régionalistes n'avait remporté que 2,18% des suffrages exprimés lors du premier tour, le 15 mars 2020.

La liste conduite par la candidate et adjointe au Maire Europe-Ecologie-Les Verts Anne Vignot était finalement arrivée en tête avec 43,83 % des voix, dans un scrutin marqué par une abstention record.

Mais Jean-Philippe Allenbach, lui, voit dans cette condamnation la marque d'une "justice politique" et une volonté de "baîllonner" le mouvement régionaliste franc-comtois.

Par voie de communiqué, il explique s'être vu refusé l'ouverture d'un compte de campagne par sa banque, et estime avoir fait preuve de transparence.

"Ma banque bisontine m’en ayant refusé l’ouverture, je n’ai pas eu d’autre choix que de  les passer sur mon compte privé, dont, en toute transparence, j’ai envoyé ensuite tous les extraits à la Commission", se défend-t-il.

Pas suffisant pour le Tribunal Administratif. Celui-ci a estimé que, Jean-Philippe Allenbach n'ayant pas produit de justificatifs correspondant aux dépenses énoncées, il a privé la commission de "toute possibilité de s'assurer de l'exactitude et de la sincérité des comptes" de sa liste.

Un manquement "délibéré" à une obligation "substantielle", selon le juge.

Au cours de la procédure, le candidat malheureux a assuré avoir financé sa campagne sur ses fonds propres, sans emprunter ou recevoir des dons. Ses dépenses se seraient élevées à 9 379,20 euros.

"Du simple fait de cette irrégularité administrative, me voilà condamné à 18 mois d’inéligibilité, déplore l'intéressé. Ce qui signifie que je ne pourrai pas me présenter, ni faire entendre la voix des régionalistes aux prochaines régionales de juin 2021, ni aux élections présidentielles de mai 2022."

Un coup dur pour le Mouvement Franche-Comté, dont Jean-Philippe Allenbach est le président.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales politique élections élections municipales 2020