Jeux paralympiques : la judokate Sandrine Martinet en argent chez les moins de 48 kilos

Les Bourguignons ont vécu une journée faite de hauts et de bas aux Jeux paralympiques de Tokyo. Sandrine Martinet, championne paralympique en titre de judo, s'est inclinée en finale chez les moins de 48 kilos. Léa Fernet s'est elle qualifiée pour les demi-finales en tennis de table.

La journée avait très bien commencé pour les Bourguignons aux Jeux paralympiques de Tokyo. La Mâconnaise Sandrine Martinet, championne paralympique en titre de judo chez les moins de 52 kilos, avait réussi à se hisser jusqu'en finale chez les moins de 48 kilos à la faveur de deux victoires en quart et en demi-finale. Mais en finale, face à l'Azérie Shahana Hajiyeva, la marche était finalement trop haute. Menée au score d'un waza-ari après un peu plus d'une minute de combat, elle arrache finalement le Golden Score grâce à un waza-ari à moins de cinq seconde du terme de la finale.

Mais, dans le Golden Score, c'est finalement Shahana Hajiyeva qui prend le dessus avec un deuxième waza-ari, synonyme de victoire sur ippon. La déception était immense pour la porte drapeau française qui n'a pu retenir ses larmes à la fin du combat. À 38 ans, la Mâconnaise s'offre malgré tout une quatrième médaille paralympique après son titre de championne paralympique aux Jeux de Rio en 2016 et ses deux médailles d'argent en 2004 et 2008.

Sa famille, ses proches et son club s'étaient tous réunis au stade Émile-Vanier à Mâcon pour la soutenir. "Quand on perd en finale, surtout que c'est la troisième fois, c'est frustrant", a réagi son mari Nicolas Martinet, juste après la défaite de sa femme. Une déception qui devrait être vite oubliée pour la judokate et ses proches. "Elle est allée en finale, c'est déjà ça. Elle va revenir sans être blessée. Ce sera la fête à son retour", positive son mari. 

L'équipe de France de rugby fauteuil passe tout près

Autre déception du côté de l'équipe de France de rugby fauteuil, qui malgré sa victoire (52-50) face au Danemark, ne verra pas les demi-finales du tournoi. Pénalisés par deux défaites face aux champions du monde japonnais et au champions paralympiques australiens, les Bleus n'avaient plus leur destin entre leurs mains. Ils ne passent pas en demi-finale à la différence d'essais, les Australiens ayant marqué quatre essais de plus. Corentin Le Guen, Sébastien Verdin et leurs coéquipiers pourront néanmoins essayer d'accrocher la cinquième place lors de leur match prévu à 13 heures samedi 28 août.

Léa Ferney assure une médaille

En tennis de table, Léa Ferney s'est qualifiée pour les demi-finales grâce à sa victoire trois sets à un (11-9, 11-2, 9-11, 11-8) face à la championne paralympique de Rio en 2016, l'Ukrainienne Natalya Kosmina. Cet exploit lui assure au moins la médaille de bronze. La jeune Côte-d'Orienne de 17 ans affrontera la Japonaise Ito (n°10 mondiale) samedi 28 août à 4 heures (heure française) pour une place en finale. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handisport sport jeux olympiques