• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

JO 2016 - Handball : les Françaises décrochent la médaille d' argent

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Après un parcours héroïque, les handballeuses françaises, se sont inclinées (19-22) en finale Olympique face à la Russie. Les Bleues ont le sourire puisque pour la première fois, elles décrochent l'argent. Jusqu'alors, la France avait dû se contenter de la quatrième place, en 2004 à Athènes  

Par AFP

Les handballeuses françaises reviennent de loin. Au fond du gouffre en décembre dernier après une campagne mondiale marquée par des rumeurs et un conflit entre les joueuses et leur coach Alain Portes, les handballeuses se sont reconfigurées en mode "guerrières" après le retour d'Olivier Krumbholz fin janvier, pour décrocher une première médaille olympique, en argent, samedi à Rio. 

Le dernier podium, toutes compétitions confondues, datait du Mondial-2011 (2e). C'était déjà au Brésil et elles avaient écarté les Russes lors des quarts de finale (25-23). Les Françaises avaient alors pris leur revanche sur la sélection slave qui les avait battues deux ans plus tôt en finale du Mondial.

En quatre éditions des Jeux, les Bleues n'avaient passé qu'une fois le cap des quarts (4e en 2004). Le Mondial-2015 au Danemark, s'était achevé avec une 7e place.

A Rio, la Russie s'annonçait comme un sérieux outsider et a confirmé son retour au premier plan, sept ans après le dernier de ses quatre titres mondiaux. Avec son jeu d'attaque rapide et ses tireuses d'élite, elle avait écarté les Norvégiennes, détentrices de tous les titres majeurs (Euro, JO, Mondial) en demi-finales.

Améliorer l'attaque

Dans ce match qui a longtemps tardé à s'enflammer, les Françaises ont quasiment toujours été menées au score par l'équipe d'Anna Vyakhireva (5 buts). L'arrière/ailière droite d'1,68 m'a empoisonné la défense tricolore qui a opposé une farouche résistance à ses grandes coéquipières, dangereuses de loin, comme Vladena Bobrovnikova (2 buts).
"En défense, on les tient, mais il nous a manqué des buts", a souligné la meilleure marqueuse des Bleues Alexandra Lacrabère, sortie sur blessure à l'épaule gauche (entorse) à vingt minutes de la fin après un choc avec l'une de ses adversaires.
"Elle m'a pourri ma finale", a estimé la Paloise qui n'a marqué que deux buts alors qu'elle en avait inscrit 11 face à cette même équipe en phase de poules (défaite 25-26).

Olivier Krubhotz devra désormais améliorer les choses en attaque pour que la France puisse briguer un premier titre européen en décembre en Suède. 


Le  match

La France était d'abord portée par l'efficacité d'Amandine Leynaud, qui multipliait les arrêts dans le premier quart d'heure (8), dont un sur penalty. Les Bleues défendaient bien, mais le jeu rapide et les missiles russes, dont celui d'Irina Bliznova (4-8), faisaient la différence.

La France, menée 7-10 à la pause, devait impérativement emballer le match en attaque pour inverser la tendance. Laura Glauser, venue au relais de Leynaud dans la cage, a encore montré qu'elle valait plus qu'une doublure.

La blessure de Lacrabère, qui s'est heurtée à la muraille russe, n'allait pas affaiblir le moral des Bleues. Le match s'enflammait (enfin) dans le dernier quart d'heure avec l'égalisation d'Allison Pineau à la conclusion d'une contre-attaque (14-14). La France n'avait plus été à égalité depuis le tout début de la première période.

Une opportunité se présentait mais Tatiana Erokhina déjouait à plusieurs reprises les assauts français. Malgré la combativité de Glauser, la Russie enclenchait un 3-0 (14-17). La France revenait à deux longueurs mais le but d'Akopian (18 21) sonnait la fin du rêve tricolore.
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne


Le podium

Or : Russie
(Anna Sedoykina, Polina Kuznetsova, Daria Dmitrieva, Anna Sen, Olga Akopian, Anna Vyakhireva, Marina Sudakova, Vladlena Bobrovnikova, Victoria Zhilinskayte, Ekaterina Marennikova, Irina Bliznova, Ekaterina Ilina, Mayya Petrova, Tatiana Erokhina, Viktoriia Kalinina)

Argent : France
Sur le podium  la franc-comtoise Laura Glauser et la bourguignonne Marie Prouvensier, rappelée in extremis à Rio. Un autre dijonnais y est pour quelque chose, le préparateur physique Pierre Terzi.
(Laura Glauser, Camille Ayglon Saurina, Allison Pineau, Laurisa Landre, Grace Zaadi Deuna, Marie Prouvensier, Amandine Leynaud, Manon Houette, Siraba Dembele, Chloe Bulleux, Tamara Horacek, Beatrice Edwige, Estelle Nze-Minko, Gnonsiane Niombla, Alexandra Lacrabere)

Bronze : Norvège
(Kari Aalvik Grimsbo, Mari Molid, Emilie Hegh Arntzen, Veronica
Kristiansen, Ida Alstad, Heidi Loke, Nora Mork, Stine Bredal Oftedal, Marit Malm Frafjord, Katrine Lunde, Linn-Kristin Riegelhuth Koren, Amanda Kurtovic, Camilla Herrem, Sanna Solberg)


La franc-comtoise Laura Glauser star de la soirée chez elle à Soing en haute-Saône

La salle des fêtes de la petite commune de  était bondée hier soir pour  soutenir l'équipe de France féminine de hand ball pour la finale contre la Russie. Et pour cause, l'enfant du pays n'est autre que la gardienne laura Glauser auteure d'un dernier quart d'heure magistral lors de la demi-finale. Les françaises se sont inclinées 22 à 19 mais à Soing tout le monde est fier de ce parcours exceptionnel.

Reportage : Michel Buzon et Jean-Luc Gantner
Montage : Mehdi Bensmaïl
Intervenants : Alexandra Glauser, Soeur de Laura - Alain Glauser, Père de Laura -  Une habitante de Soing, , Le Grand-Père de Laura

JO 2016 : la finale de handball féminin à Soing en Haute-Saône
La salle des fêtes de la petite commune de Soing en haute-Saône était bondée hier soir pour soutenir l'équipe de France féminine de hand ball pour la finale contre la russie. Et pour cause, l'enfant du pays n'est autre que la gardienne laura Glauser auteure d'un dernier quart d'heure magistral lors de la demi-finale. Les françaises se sont inclinées 22 à 19 mais à Soing tout le monde est fier de ce parcours exceptionnel. - France 3 Franche-Comté - Reportage : Michel Buzon et Jean-Luc Gantner Montage : Mehdi Bensmaïl Intervenants : Alexandra Glauser, Soeur de Laura - Alain Glauser, Père de Laura - Une habitante de Soing, , Le Grand-Père de Laura





Sur le même sujet

Canicule : un feu de forêt s’est déclaré à Villeferry en Côte-d’Or

Les + Lus