JO 2022, biathlon : "Hâte d'être à dimanche", la Jurassienne Anaïs Bescond 9e et meilleure française sur un sprint globalement décevant

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sarah Rebouh, à Zhangjiakou - Chine

La Franc-Comtoise Anaïs Bescond a réalisé la meilleure performance française sur le sprint à Pékin 2022. Elle termine à la 9e place. La Norvégienne Røiseland prend l'or. Détails.

C'était jour de sprint féminin ce vendredi 11 février à Zhangjiakou, pour les Jeux de Pékin 2022. La Franc-Comtoise Anaïs Bescond, qui avait loupé sa course en individuel en terminant 30e quelques jours plus tôt, avait à coeur de sortir de l'ombre. Elle a réussi, mais seulement en partie, en réalisant la meilleure performance française. Le reste de l'équipe française féminine a malheureusement plié, ne cachant pas une grosse déception.

La Jurassienne surnommée "Nanas" est partie avec le dossard 55 sur les épaules, alors que le vent était très calme sur le stade de biathlon et les températures plus clémentes. À ce moment là, Marte Røiseland, la Norvégienne intraitable, était déjà pratiquement assurée d'empocher l'or. L'Italienne Wierer avait également fait un sans faute et pris la deuxième place provisoire, avant de se la faire chiper par Elvira Oeberg la Suédoise.  

Un top 10 pour Anaïs Bescond

Anaïs Bescond a fait une faute à son tir couché et malheureusement, les fautes n'étaient pas permises sur ce sprint pour espérer prendre une médaille. Son tir debout, plus convaincant (5/5) n'a malheureusement pas suffit mais lui a permis d'accrocher un Top 10 et une 9e place, lui permettant ainsi de garder espoir pour la poursuite, prévue dimanche. Elle sort à +1:08.8 par rapport à  R øiseland.

Les Françaises Julia Simon, Justine Braisaz-Bouchet, et Anaïs Chevalier-Bouchet ont quant à elles réalisé une performance à oublier en terminant respectivement 29e, 48e et 68e. Anaïs Chevalier-Bouchet ne participera pas à la poursuite puisque les 60 premières seulement sont qualifiées pour cette épreuve.

>> Consultez tous les résultats de ce sprint féminin.

"C'était la meilleure course que j'ai jamais réalisé. Ça ne fait que commencer et je suis vraiment excitée pour la suite" s'est exprimée au micro de France TV la désormais triple championne olympique Marta  R øiseland, avec deux médailles en or et une en bronze sur ces Jeux de Pékin 2022. 

Les réactions des Françaises 

Anaïs Bescond : "Tout n'était pas négatif. Pour l'individuel j'étais pas dans le bon tempo, j'étais pas dans le bon mode, mais ça m'a servi pour ma course du jour. Après forcément de la déception car je chassais le podium mais il y a beaucoup de filles fortes. M ais je suis bien, et je suis bien placée pour dimanche. Je me sens bien. Je me sens en forme. La piste de 2 km je l'aime, donc j'ai hâte d'être à dimanche."

Justine Braisaz : "Je sais que j'ai complètement explosé. J'ai tout donné, j'étais vraiment dans le dur. J'ai fait avec mes armes, mais le tir me laisse vraiment frustrée. Le debout m'a coûté très cher".

Julia Simon : "C'était dur. J'ai subi. J'ai eu l'impression de subir du début à la fin. Je n'ai rien pu faire. Je ne pensais pas sortir aussi loin dès le premier tir couché et derrière je n'ai pas réussi à relever la tête au debout. C'est une douche froide aujourd'hui, honnêtement. On va se relever, on va prendre la poursuite avec l'envie de mettre les choses en place, même si on ne va pas se cacher que c'est déjà presque plié. Mais il reste deux courses, ce n'est pas fini..."

Anaïs Chevalier-Bouchet : "J'étais absente aujourd'hui. J'ai eu du mal à entrer dans ma course dès les premières minutes. Je suis bien que depuis hier. C'était trois jours compliqués à gérer. C'est de la bonne énergie, mais bon, j'ai peut-être brûlé un peu trop d'énergie à ressasser tout ça. Pour l'instant, je suis toujours pas là d'ailleurs. Je plane un petit peu. C'était pas ma journée."

La poursuite aura lieu dimanche à 10h heure française.

>>  Suivez les Jeux Olympiques de Pékin 2022 avec France 3 Franche-Comté, grâce à notre équipe présente en Chine, par ici.