Joigny : un musée des contes et légendes pour revitaliser le centre-ville

© Wikimedia Commons/Thomon
© Wikimedia Commons/Thomon

La ville de Joigny, dans l’Yonne, veut utiliser son patrimoine pour dynamiser son économie. Elle est candidate à l’appel à projets "Réinventer le patrimoine". Elle espère obtenir des fonds qui permettront de transformer le château des Gondi en musée des contes et légendes.
 

Par Fatima Larbi

Le château des Gondi, à Joigny, dans l’Yonne, est un des bâtiments emblématiques de la ville, témoin majestueux de son histoire. Il a été édifié aux 16e et 17e siècles sur un point culminant de la commune.

Aujourd’hui encore,il attire le regard de tous ceux qui arrivent et toutes les rues finissent par mener vers lui. Mais, si l’extérieur de l’édifice Renaissance a été préservé, le lieu reste fermé car à l’intérieur c’est une coquille vide où tout reste à faire.

Et pourquoi ne pas utiliser cet élément remarquable du patrimoine pour attirer des touristes, stimuler l’économie locale, revitaliser le centre-ville ?

C'est ce qu’a choisi de faire la ville de Joigny, propriétaire du lieu. Pour cela, elle s’est portée candidate à l’appel à projets "Réinventer le patrimoine", lancé par Atout France, afin de faire du château des Gondi un musée des contes et légendes.
© Wikimedia Commons/Thomon
© Wikimedia Commons/Thomon


►L'association jovinienne pour la revitalisation du centre ancien est à l'origine du projet


Cette idée a été soumise à la municipalité dès 2016 par l’AJORCA (association jovinienne pour la revitalisation du centre ancien). Cette association se veut un laboratoire d’idées pour redynamiser le centre ancien, améliorer l’habitat et préserver le patrimoine historique.

Le château des Gondi, classé monument historique depuis 1983, a tout naturellement retenu l’attention des membres d’Ajorca. L’idée est d’en faire un musée national consacré aux contes et légendes, une structure sans équivalent en France.

Pour Pierre Vajda, président de l’AJORCA, c’est une thématique universelle et fédératrice.

La thématique des contes et légendes présente l’avantage de concerner tous les âges du plus petit au plus grand, toutes les cultures et toutes les régions ou pays. Actuellement, les musées qui existent se font autour de thèmes précis où sont confidentiels.  

Pour mettre au point ce projet, l’association a travaillé avec un muséographe bénévole.

Nous voulions un musée actuel, vivant, qui rapproche les gens et les cultures, pas un musée ennuyeux. 

© Pixabay
© Pixabay

Le projet est axé autour de la mythologie, des contes et des légendes. Une place particulière est donnée aux Contes du chat perché dont l’auteur Marcel Aymé est natif de Joigny.

Pour rendre le lieu vivant, le projet s’ouvre au théâtre, aux conteurs. Quant au public, il pourra devenir acteur de cet espace en se déguisant et entrer dans des décors fabuleux…
Tout un univers qui puise ses fondements dans le monde des fées, des rois et reines, des sorcières des forêts... et qui parle à tous.

Quand elle reçoit le projet en 2016, la municipalité de Joigny est très intéressée, mais doit faire face à d’autres problématiques et investissements. Elle devait pallier le départ du régiment spécialisé dans la géographie militaire présent dans la ville depuis 1949. C’est désormais chose faite.

En 2016 nous avions d’autres priorités à absorber. Aujourd’hui, nous pouvons ouvrir un nouveau chapitre d’investissements. Nicolas Soret, président de la communauté de communes du Jovinien et 1er adjoint au maire de Joigny
 


► La ville de Joigny candidate à l'appel à projets "Réinventer le patrimoine"


Le lancement de la mission "Réinventer le patrimoine" par l’Etat le 21 septembre  2019 est une aubaine pour le projet de Joigny. Ce nouveau dispositif doit permettre de :
- sélectionner 10 sites à valeur patrimoniale ou architecturale
- soutenir leur réhabilitation en projets hôteliers, culturels, évènementiels, grâce à un fonds d’1 million d’euros.


Pour donner toutes ses chances à cette candidature, la ville de Joigny et l’association AJORCA ont travaillé ensemble. Mais elles restent lucides car elles se retrouvent face à des collectivités plus importantes, avec davantage de moyens. Mais ce n’est pas peine perdue, car même si elles ne sont pas choisies, cette candidature rend leur projet plus visible.

En attendant les résultats, la ville de Joigny a lancé un appel d’offres pour choisir un bureau d’étude qui chiffrera ce projet. Pour Nicolas Soret, il faudra probablement faire appel à plusieurs investisseurs.

Nous sommes dans un secteur sauvegardé avec de nombreuses contraintes, on sait déjà qu’on ne pourra pas assumer le coût seuls. Nicolas Soret, président de la communauté de communes du Jovinien et 1er adjoint au maire de Joigny

Si ce projet arrive à son terme, la transformation du château des Gondi en musée des contes et légendes inscrira Joigny dans le réseau des musées de France, et attirera de nombreux nouveaux touristes dans la ville.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus