Journée mondiale de lutte contre le sida : les chiffres en Bourgogne-Franche-Comté

Archives. / © Julio PELAEZ/MAXPPP
Archives. / © Julio PELAEZ/MAXPPP

Le 1er décembre est la journée mondiale de lutte contre le sida. Plus de 2 000 personnes sont concernées par le VIH en Bourgogne-Franche-Comté. Des jeunes comme des moins jeunes. Des hommes comme des femmes.

Par M. F.

En Bourgogne Franche-Comté, 2 317 personnes atteintes du VIH étaient suivies médicalement en 2018. Cela représente 73 cas supplémentaires par rapport à 2017, selon des données publiées fin novembre 2019 par Santé Publique France.

Une augmentation de 3,15 % qui reste largement inférieure à la moyenne nationale. La Bourgogne-Franche-Comté est la deuxième région française après la Corse qui compte le moins de nouvelles contaminations détectées.
 

Les nouveaux cas détectés concernent majoritairement des personnes hétérosexuelles (50 % des cas). Les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes représentent 48,2 % des cas découverts en 2018. Enfin, 1,8 % des nouveaux cas proviennent d'usagers de drogues par injection.

Les hommes sont toujours majoritaires. Ils représentent 75,3 % des cas recensés en 2018 en Bourgogne-Franche-Comté. Le chiffre est de 66,5 % au niveau national.
 

Malgré ces données encourageantes, dans la région plus d'une personne sur quatre découvre sa maladie à un stade avancé. Autre particularité : 30 % des personnes séropositives ont plus de 50 ans, soit huit points de plus que la moyenne nationale. Passé cet âge, les complications liées à la maladie peuvent être plus lourdes.

Enfin dans la région, les moins de 25 ans représentent 10 % des personnes contaminées. Une hausse de plus de 2 points par rapport à 2017. Des chiffres qui montrent que le sida reste l'un des principaux enjeux de santé publique.

Serge Raffin, est bourguignon et vit avec le virus du sida depuis 17 ans. À l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida, il a accepté pour la première fois, de parler de lui face à la caméra. Il regrette notamment aujourd'hui la banalisation de la maladie, surtout chez les jeunes.  Bénévole de l'association Aides, il dépolore que l'accent sur la prévention ne soit mis qu'à l'occasion de cette journée mondiale.
Journée mondiale de lutte contre le sida : "Il faudrait plus de campagnes de prévention"

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus