Joux-la-Ville : les surveillants protestent après une brève prise d'otages

Les personnels du centre de détention de Joux-la-Ville (Yonne) se sont rassemblés lundi 7 novembre 2016 pour réclamer davantage de moyens, après la prise d'otages qui a eu lieu dans l'établissement ce week-end. Un détenu a brièvement séquestré 3 personnes samedi soir.

Samedi 5 novembre, un détenu du centre de détention de Joux-la-Ville a profité de la distribution du repas pour prendre un surveillant en otage.
L'agent a été séquestré dans la cellule de l'individu qui l'a ligoté à son lit et "lui a mis une lame de rasoir sous la gorge", selon le communiqué du syndicat SLP-FO.

L'homme a ensuite entrainé deux détenus auxilliaires qui participaient à la distribution du repas pour les retenir eux aussi dans sa cellule.

Mais, d'autres agents ont pu rapidement profiter d'un moment d'inattention du preneur d'otages pour le maîtriser.

Les personnels du Centre de Détention réagissent ce lundi à cet évènement.
Rassemblés devant la prison, à l'appel de leurs syndicats, ils dénoncent un sous-effectif qui amène les surveillants à être seuls lors de la distribution des repas dans l'aile fermée de l'établissement.

La veille des faits, une prise d'otage de plusieurs heures s'est également produite à la maison d'arrêt de Dijon.

Le reportage d'Olivia Villamy et Claude Heudes
Intervenant
:

  • Surveillant de prison victime de la prise d'otage, Joux-la-Ville (Yonne)
Après la prise d'otage de la prison de Dijon, on apprenait ce week-end (samedi 5 novembre) une nouvelle agression sur un surveillant de la prison de Joux-la-Ville. Un nouveau coup dur pour les gardiens de prison. Aujourd'hui, une dizaine d'entre eux ont dénoncé le durcissement de leurs conditions de travail et le manque de sécurité. Olivia Villamy et Claude Heudes.