Covid-19 dans le Jura : "136 personnes positives en une matinée", les équipes de contact tracing passent en mode SMS

Dans le Jura, les équipes de l'Assurance maladie chargées d'identifier les cas contact sont montées en puissance. Depuis le 3 novembre, l’organisme a également fait évoluer son système de contact tracing. Les cas contact de Covid-19 sont désormais informés par SMS.
Image d'illustration
Image d'illustration © David Thierry - maxPPP
Pour faire face à la hausse brutale du nombre de patients Covid-19, l’Assurance maladie fait évoluer son dispositif de contact tracing, mis en place le 13 mai 2020. Ainsi, depuis le 3 novembre 2020, les équipes en charge du traçage, n’appelleront plus systématiquement les personnes cas contact. Celles-ci seront désormais prévenues par SMS pour permettre une concentration des appels téléphoniques sur les patients zéro.

Si l’organisme opte pour ce mode de fonctionnement, c’est en raison de l’accélération des contaminations, impactant la performance du suivi des patients. Entre le 26 octobre et le 29 octobre l’Assurance maladie a réussi à joindre 85% des patients positifs contre 92% la semaine précédente. Des pourcentages à la baisse, donc. "Chaque jour, dans le Jura, sur les deux dernières semaines, on est monté par jour jusqu’à 550 cas contact et jusqu’à 350 patients positifs. Donc en une seule journée, ce n’est pas possible d'appeler 100% de tous ces patients positifs et cas contact", explique Pierre-Yves Malinas, directeur de la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie) du Jura.
 

Rien que ce matin à 10h, nous avons contacté 136 personnes positives

Pierre-Yves Malinas



Avec un taux d’incidence de 697,7/100 000 habitants, le Jura est le département le plus touché de Bourgogne-Franche-Comté. Ainsi, le contact tracing est particulièrement nécessaire. La CPAM du Jura a mis en place une équipe composée de 22 personnes. Elles sont mobilisées du lundi au dimanche, de 8h à 18h. "On s’est adapté au rapport volumétrique. Au début nous étions 5/6 par jour, nous avons augmenté les effectifs", détaille Pierre-Yves Malinas. "Rien que ce matin à 10h, nous avons contacté 136 personnes positives", continue le directeur.

Dans le département, 3501 personnes ont été identifiées comme cas contact entre le 26 et le 29 octobre 2020 (contre 2583 pour la semaine précédente) pour une moyenne de 2 cas contacts par cas confirmé. Les SMS devraient ainsi faciliter le contact tracing et aider l'Assurance maladie à faire face au rebond du nombre de patients positifs. "Afin de toucher l’ensemble des personnes contact, les mails (et appels) seront remplacés par des SMS émis par le numéro 38663 renvoyant, via un lien cliquable, vers un site internet", détaille la CPAM dans un communiqué.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société confinement