Dole : faible mobilisation pour la défense du pouvoir d'achat

Dans le Jura, seulement 150 personnes ont répondu à l'appel de la CGT et de plusieurs syndicats.  Ce vendredi 14 décembre, une journée de mobilisation avait été lancée pour défendre le pouvoir d'achat. 

150 personnes seulement rassemblées ce matin dans le froid. Sur fond de conflit des gilets jaunes, les syndicats n'ont pas mobilisé énormément.

A Dole, les gilets rouges de la CGT ont dénoncé la série de "mesurettes" annoncées par Emmanuel Macron pour tenter le mouvement des gilets jaunes. "Y en a marre de ces gouvernants, de ces actionnaires de multinationales qui ont permis l'élection de Macron et qui en tirent des revenus conséquents" dénonce Antoine Cordier, de l'UD CGT doloise. Il réclame une hausse du smic alors que l'Espagne vient d'augmenter de 22% le salaire minimum.

Déboussolée par le mouvement des "gilets jaunes", la CGT bat le pavé vendredi un peu partout en France pour réclamer des hausses de salaires et essayer de se faire entendre.

Solidaires et la FSU, premier syndicat dans l'Education nationale, se sont jointes au mouvement de vendredi, ainsi que les étudiants de l'Unef et les lycéens de l'UNL.