Jura : ce que l'on sait de la probable attaque d'un loup près de Dole

Le loup est bien présent en Bourgogne-Franche-Comté. 13 moutons et brebis ont été attaqués fin novembre dans la réserve naturelle nationale de l'île Girard. Les indices portent la signature du loup.
Un loup est probablement passé à l'attaque près de Dole tuant 13 brebis.
Un loup est probablement passé à l'attaque près de Dole tuant 13 brebis. © Florence Petit - France Télévisions
Neuf moutons tués, quatre autres euthanasiés. L'attaque s'est déroulée dans la nuit du 28 au 29 novembre sur cette réserve de 135 hectares où un éleveur avait mis à pâturer son troupeau. L'office français de la biodiversité a été dépêché quelques jours plus tard sur place, pour effectuer des relevés. Et tout laisse à penser que l'attaque menée ici est bien celle d'un grand prédateur. Les bêtes ont été mordues à la gorge signe caractérisque du loup, qui consomme ensuite sa proie au niveau du ventre. Des analyses sont encore en cours. 

C'est le berger qui a fait la macabre découverte lors de sa visite journalière. Certaines brebis ont même traversé la rivière pour fuir le prédateur. Thomas Muller l'éleveur sera dédommagé mais il est inquiet des suites de cette attaques. "Ce sont des animaux qui étaient gestants, et avec le stress qu'ils ont eu, la course qu'ils ont faite, on a des risques d'avortement fort sur le troupeau" explique-t-il. Les agneaux devaient être vendus au printemps. Combien vont arriver à terme ?

On savait qu'il y a une meute de loups à la frontière franco-suisse, dans nos paysages de plaine céréalière du Jura, on ne s'attend pas à ça

Thomas Muller, propriétaire du troupeau de moutons


Le troupeau attaqué a été mis à l'abri. Pour Frédéric Topin, conservateur de la réserve naturelle nationale de l'Ile du Girard, cette attaque possible d'un loup n'est pas vraiment une surprise. "On le sait, c'est une espèce qui a tendance à bouger, notamment l'hiver où les jeunes se déplacent". Le troupeau de moutons est présent sur la réserve 4 mois dans l'année pour entretenir la réserve, pâturer, et éviter l'embroussaillement. Un endroit calme, où le prédateur a eu tout loisir de passer à l'attaque.
 
© Florence Petit - France Télévisions
 

Le loup est présent dans le Jura depuis plusieurs années

Dans le Haut-Jura, une meute a donné naissance à cinq petits en 2019. Un loup est suspecté d'une attaque à la Grange de Vaivre en mai 2019. Dans le bassin dolois, un loup avait été aperçu en 2014 au niveau de la forêt de Chaux. Le loup est également bien présent en Saône-et-Loire voisine. Dans ce département, un loup a été abattu vendredi 13 novembre à Saint-Romain-sous-Gourdon, lors d'une opération de tir de défense autorisée par les services de l’État. Depuis le mois de juin, plusieurs troupeaux ont été attaqués et 119 bêtes tuées en Saône-et-Loire.
 
Le loup est bien présent en Bourgogne Franche-Comté.
Le loup est bien présent en Bourgogne Franche-Comté. © Philippe Clément - maxPPP


En Franche-Comté, les dernières attaques de loup qui ont fait parler d'elles se situent en Haute-Saône. L'animal a fini par être abattu par un louvetier. La Préfecture avait autorisé des tirs de défense. Entre le 11 août et le 21 septembre, 21 attaques ont été dénombrées (9 dans les Vosges et 12 en Haute-Saône), ayant conduit à la mort de 20 ovins et 15 jeunes bovins. 

Selon l'association de protection de la nature Férus, au 1er décembre, 105 loups ont été abattus en France. En 2020, les pouvoirs publics peuvent autoriser l’abattage de 121 loups cette année, soit 21 % de la population de loups estimée indique Férus.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loup animaux nature