• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Le magazine VSD condamné pour avoir publié une photo de Cédric Gomet victime de l'attentat du Bataclan

Cédric Gomet, victime de l'attentat du Bataclan.
Cédric Gomet, victime de l'attentat du Bataclan.

Le tribunal de grande instance de Lyon a condamné ce vendredi 24 mai le magazine VSD. La famille de Cédric Gomet, victime du Jura avait jugé choquante une photo montrant leur fils et frère visage ensanglanté sur une civière.

Par Sophie Courageot

Le magazine est condamné à verser 26.000 euros au total. 8000 euros chacun au père, la mère et au frère de Cédric Gomet mort dans l'attentat du Bataclan le 13 novembre 2015 à Paris. Le magazine devra verser également 2000 euros pour les frais de procédure judiciaire.

Me Sannier avocat à Lyon précise que le magazine est également condamné à publier dans son prochain numéro un encart de 15 cm x 7,5 faisant mention en gras de sa condamnation pour atteinte à l'intimité de la vie privée et à la dignité de la personne humaine. Une astreinte de 8000 euros par semaine de retard sera demandée au magazine s'il ne publie pas cet encart.

Trois jours après l'attentat du Bataclan le 13 novembre 2015, VSD avait publié une photo double page où l'on apercevait des victimes. Parmi elles, Cédric Gomet visage ensanglanté sur une civière au sol. Dans la légende, il était dit que cette victime avait survécu. Cédric Gomet était mort. Sa famille est restée de longues heures sans avoir de ses nouvelles.

La famille avait perdu un premier procès devant la chambre correctionnelle de Paris. Le parquet lui aussi avait poursuivi le magazine, le photographe et le directeur de publication. Mais la procédure n'avait pas abouti car il aurait fallu une plainte de la victime elle même.

"Pour nous cette photo est vraiment choquante, c'est une question de principe" expliquait au moment du procès Me Durillon avocate du cabinet Sannier qui représentait la famille de Cédric Gomet. Les parents de ce dernier résident à Foucherans non loin de Dole.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Côte-d'Or : la canicule fait craindre le pire aux éleveurs d'escargots

Les + Lus