La start-up Afuludine prend son envol à Dole

Afuludine dans les locaux de la pépinière d'entreprises de Dole
Afuludine dans les locaux de la pépinière d'entreprises de Dole

Innovation du laboratoire de chimie de l'université de Franche-Comté à Besançon, la start-up Afuludine s'est implantée depuis janvier à la pépinière d'entreprise de Dole. La possibilité de s'implanter rapidement sur un site aménagé a été cruciale pour assurer la pérennité de l'entreprise. 

Par Isabelle Brunnarius

Une bonne idée peut rester au stade de l'intention sans jamais donner naissance à une entreprise prospère. Pour se développer, les créateurs d'entreprises ont besoin d'être accompagnés et franchir une à une les étapes de croissance de leur projet. 
L'histoire de la start-up AFULudine est à cet égard particulièrement intéressante. En juin 2018, nous avions rencontré à Besançon trois chercheurs de l'IUT de Chimie de l'Université de Franche-Comté. 
 

Les chimistes ont réussi à mettre au point un lubrifiant qui peut remplacer avantageusement l'huile. Ils ont créé une molécule inoffensive pour l'environnement et particulièrement intéressante pour l'industrie automobile et toutes les sociétés pratiquant l'emboutissage. Une technologie récompensée par le prix de l'innovation en 2016.
 

L'idée de cette molécule remonte à 2008, trois enseignants-chercheurs membres des Instituts Universitaires franc-comtois FEMTO-ST (UMR-CNRS 6174) et UTINAM (UMR-CNRS 6213) commencent à travailler sur la mise au point de cette innovation. 
 
Quatre ans plus tard, la société APERAM (ex ArcelorMittal Stainless) devient leur partenaire privilégié. La piste du développement industriel est validée mais le chemin est encore long ! 

En 2014, un brevet commun entre l’Université de Franche-Comté et la société APERAM est déposé et l'entreprise intègre l’incubateur d’entreprises innovantes de Franche-Comté : SIPAREX. 
 
Huit ans après l'idée de départ,  Afuludine SA est officiellement créée en 2016 à l’IUT de Besançon. Une solution pratique pour une start'up mais qui est forcement transitoire. 

Un nouveau partenaire va s'avérer très utile : l'Agence Economique Régionale de Bourgogne Franche-Comté. Son rôle est d'aider les entreprises à réussir leur implantation et faciliter leur développement. Les créateurs d'Afuludine vont alors s'orienter vers le Grand Dole, un secteur qui a l'habitude des activités dans l'univers de la chimie en raison du site historique de Solvay.

C'est très compliqué de créer une entreprise dans le domaine de la chimie car le temps d'instruction des dossiers administratifs sont très longs et peuvent mettre en péril l'équilibre économique de la start-up. La société ne peut pas se permettre d'arrêter sa production et de perdre ainsi ses premiers clients. D'où la réactivité des services de l'état et du Grand Dole. Pari tenu, la start-up a pu quitté ses locaux de l'IUT de Chimie le 31 décembre pour poursuivre son activité à Dole le 1er janvier 2019 au Centre d'activités nouvelles, la pépinières d'entreprise du Grand Dole. Un réveillon particulier pour les créateurs d'Afuludine ! 

Bilan : l'entreprise est passée de 50m2 à 600 m2, elle emploie désormais 12 salariés. En 2018, la société a produit 10 000 litres de produits lubrifiants. L'objectif est d'en produire 100 000 litres dans trois ans. Pour parvenir à ces objectifs, Afuludine AFULudine vient de lever  1 200 000 euros auprès d'un réseau d’investisseurs franc-comtois : INVEST PME, BFC Croissance, Crédit Agricole Franche-Comté Investissement et Zébu Développement.
 
L'implantation d'Afuludine à Dole
Innovation du laboratoire de chimie de l'université de Franche-Comté à Besançon, la start-up Afuludine s'est implantée depuis janvier à la pépinière d'entreprise de Dole. La possibilité de s'implanter rapidement sur un site aménagé a été cruciale pour assurer la pérennité de l'entreprise.  Avec Philippe de Abreu directeur général de Macplus Nathalie Loch chef de projet Mobilité Hydrogène Ferrovière Agence Economique Régionale BFC Fabrice Lallemand cofondateur Afuludine Jean-Pascal Fichère président du Grand Dole reportage : I.Brunnarius, D.Colle, R.Poirot, M.Bensmaïl.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus