Feux de forêts dans le Jura : cartographie, sensibilisation, aménagement du territoire... Le préfet présente son plan de prévention

Alors que des centaines d'hectares ont brûlé dans les forêts jurassiennes en août 2022, le préfet du département, Serge Castel, a présenté ce jeudi 11 mai son plan de prévention lors d'une conférence de presse, jeudi.

Mieux vaut prévenir que guérir. Tel était le message du préfet du Jura Serge Castel, ce jeudi 11 mai, lors d'une conférence de presse consacrée à la prévention des feux de forêts. Neuf mois après les incendies qui ont brûlé des centaines d'hectares dans le sud du département, et alors que les flammes ravagent actuellement les Pyrénées-Orientales, les autorités jurassiennes ont présenté leur plan d'action.

Ce dernier prévoit l'établissement d'un diagnostic pour intégrer la conscience du risque, à l'image de ce qu'il se fait depuis plusieurs années dans le sud de la France. Concrètement, une cartographie de la vulnérabilité du territoire a été dessinée, listant la cinquantaine de communes les plus à risque face aux incendies. Pour établir cette carte qui vire au rouge selon le danger, plusieurs critères ont été retenus comme l'épaisseur du sol, l'humidité ou la présence d'une nappe souterraine.

Une cartographie et de la pédagogie

Quand 90% des incendies de forêt ont pour origine l'activité humaine. Faire preuve de pédagogie avec les habitants est un autre point primordial. Toutes les couches de la société doivent ainsi être sensibilisées, en allant des écoliers et leurs parents, aux gestionnaires de site touristique, en passant par les maires et les élus estime la préfecture du Jura. "Il faut comprendre que ce n'est pas parce qu'il pleut, que les forêts n'en sont pas moins vulnérables", gronde Serge Castel, pointant la "réalité du changement climatique".

Un aménagement du territoire est aussi nécessaire pour se défendre contre les incendies. Le débroussaillage de la zone entre Lect et Montcusel, afin de permettre l'accès aux pompiers et à leurs véhicules, en fait partie. Tout comme la formation spécifique aux incendies des agents de l'Office national des forêts (ONF), établissement public invité à la conférence. Dans cette optique, la formation des pompiers volontaires, la mise en place "d'un réseau de surveillance des forêts type sentinelle", ou encore le renouvellement de l'appui sur les agriculteurs - qui avaient permis de mobiliser de l'eau l'été dernier - sont autant de réponses.

Un plan d'action opérationnel en juin

Le colonel du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS), Hervé Jacquin, a révélé l'achat de quatre camions-citernes supplémentaires, ainsi qu' "un arbitrage favorable pour que le département puisse disposer d'un hélicoptère bombardier d'eau". À propos des moyens aériens, Serge Castel souhaite surtout en disposer plus rapidement que l'an dernier, quand les hélicoptères étaient arrivés 40 heures après l'apparition des flammes.

Enfin, le préfet du Jura n'hésitera pas à interdire l'accès aux massifs. "Je sais que ça ne sera pas forcément très populaire", concède le haut-fonctionnaire, qui assume de privilégier la sécurité des citoyens à l'économie touristique. Avant d'en arriver là, un arrêté cadre permettra de restreindre l'usage du feu selon les situations.

"En fonction de la sécheresse, de la cartographie et du niveau de risque, il y aura toute une batterie de mesures allant de la simple interdiction de barbecue jusqu'au blocage de l'accès aux massifs", expose Serge Castel. Et de conclure : "On est d'autant plus forts quand on prévient les feux en amont. Le plan d'action sera opérationnel dès le mois de juin. Je ne peux que m'en féliciter".

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité