"Ça fait plus de six mois qu’on n'a plus de Covid" : pourquoi ce témoignage Twitter de cette infirmière du Jura est faux

Info ou infox ? Le témoignage d'une femme se disant infirmière dans le Jura, à l'hôpital de Saint-Claude, se répand sur Twitter. Selon elle, il n'y a plus de cas de Covid-19 dans son service et dans la région, depuis un moment. Elle évoque aussi des décès plus nombreux chez les vaccinés. Éclairage.
2 unités Covid sont en place à l'hôpital de Saint-Claude dans le Haut-Jura.
2 unités Covid sont en place à l'hôpital de Saint-Claude dans le Haut-Jura. © Fabienne Le Moing - France Télévisions

Le témoignage d'une femme qui se présente comme infirmière à l'hôpital de Saint-Claude (Jura) a été publié sur Twitter, le 28 juillet dernier. Dans cette vidéo très relayée, elle clame que "les deux services Covid de l’hôpital de Saint-Claude sont fermés depuis plus de six mois". Elle indique en outre qu'il n'y a "pas de cas positifs de Covid dans notre région", et que le nombre de décès chez les personnes vaccinées contre le Covid-19 est supérieur à celui constaté chez les non-vaccinés. Est-ce vraiment le cas ? France 3 Franche-Comté vous aide à y voir plus clair. 

Des services Covid fermés et des vaccins mortels ?

Dans cette vidéo difficile à dater et à situer, une femme qui se présente comme Jennifer est interrogée sur la situation actuelle dans le service où elle dit travailler. Nous avons donc vérifié s'il s'agit effectivement d'une infirmière dépendant de l'hôpital de Saint-Claude. Contactée par notre rédaction, la porte-parole de cet établissement nous confirme que cela est effectivement le cas. 

Cette infirmière indique à son interlocutrice que "ça fait plus de six mois qu’on n'a plus de Covid du tout". L'employée de cet hôpital du Haut-Jura ajoute : "Les deux services Covid qu’on avait sont fermés depuis plus de six mois, donc on n'a pas de cas positifs de Covid dans notre région en tout cas". 

La femme aborde ensuite la question des patients du service dans lequel elle dit travailler. "On a beaucoup justement en médecine de gens qui viennent après les vaccins Covid, pour des embolies pulmonaires, des OAP [NDLR : œdème aïgü du poumon], des arrêts cardiaques. Aujourd’hui, on a plus de morts de gens vaccinés que de gens non-vaccinés", assure-t-elle.

La personne relance l'infirmière une dernière fois sur le nombre de patients atteints dans son service. Elle assène alors : "Zéro. Zéro cas de Covid depuis plus de six mois", avant que la vidéo ne se termine. La vidéo est diffusée notamment sur Twitter, et repostée plusieurs dizaines de milliers de fois. Elle oblige la direction de l'hôpital à réagir, et à réfuter les propos qui sont tenus dans cette vidéo. 

Affirmations très discutables

Replacées dans le contexte, les propos de l'infirmière sont à prendre avec précaution. Revenons début novembre 2020, soit neuf mois avant cette vidéo. La deuxième vague et le deuxième confinement débutent alors. Une de nos équipes rend compte de la situation à l'hôpital Louis-Jaillon de Saint-Claude, dont certains membres du personnel sont touchés eux-mêmes par le Covid. Il y a trois unités dans l'hôpital, dont "deux dédiées à l'accueil de patients Covid", comme nous l'indiquons dans notre reportage.

Ces unités restent ouvertes, comme l'indique la direction de l'hôpital : "Elles n'ont jamais fermé, et ont été largement mobilisées pendant la deuxième vague. Le dernier jour où on a admis un patient Covid à l'hôpital de Saint-Claude, c'était le 6 juillet". L'infirmière a donc tout faux, lorsqu'elle affirme que ces secteurs spécialisés sont fermés "depuis six mois". À ce jour, mardi 3 août, cet établissement de santé ne recense aucun malade du Covid. Même s'il se tient prêt au cas où, vu certains chiffres de l'épidémie qui repartent à la hausse. 

Certains indicateurs de l'épidémie de Covid remontent en Bourgogne-Franche-Comté, en juillet 2021
Certains indicateurs de l'épidémie de Covid remontent en Bourgogne-Franche-Comté, en juillet 2021 © ARS Bourgogne-Franche-Comté

Autre affirmation erronée : l'absence de patients Covid dans la région. Le nombre de patients atteints de la maladie en Bourgogne-Franche-Comté ne diminue pas, bien au contraire. Si l'on prend les chiffres de l'Agence Régionale de Santé, la région Bourgogne-Franche-Comté a été touchée lourdement par toutes les vagues de l'épidémie. C'est le cas dès la mi-octobre avant le deuxième confinement, mais aussi juste avant la troisième vague, en mars.

Il faut noter qu'à chaque fois, le Jura fait partie des départements les plus touchés. Il est même premier en termes de taux d'incidence à la mi-octobre 2020, et dans le trio de tête, en mars 2021. Cette tendance se poursuit d'ailleurs, comme le montre l'exemple du cluster recensé en juillet dernier, dans le Haut-Jura. Moralité : il est difficile d'affirmer qu'il n'y a plus de patients Covid dans ce département ou dans la région. 

Quant à la mortalité supérieure chez les vaccinés plutôt que les non-vaccinés, elle n'est pas prouvée non plus. Au niveau local, l'hôpital de Saint-Claude assure que "personne n'a été hospitalisé au sein de notre établissement, pour des pathologies associées à la vaccination". Côté national, les données de l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament, en juillet 2021, évoquent des décès dans un temps voisin de la vaccination, avec les produits homologués en France. 

Attention toutefois : si ces décès se sont produits à la suite d'une ou des injection(s), cela ne veut pas dire qu'ils résultent formellement des vaccins. L'agence de santé se garde d'ailleurs d'établir ces liens. Elle détaille ces chiffres dans ses dernières "enquêtes de pharmacovigilance" [NDLR : des rapports qui listent notamment les effets indésirables que peut causer un médicament].

Pour le vaccin Janssen, 7 décès sont indiqués, quand 171 sont mentionnés pour le produit d'Astrazeneca. Côté Pfizer, 761 décès sont constatés, quand 44 sont listés pour le sérum de Moderna. Soit au total 983 morts, pour actuellement près de 42,5 millions de vaccinés en France. Des chiffres qui sont à comparer avec le nombre de décès liés au Covid-19, à ce jour. Les indicateurs les plus récents de Santé Publique France [NDLR : à la date du 2 août 2021] font état de 111.967 morts. 

En conclusion : les propos tenus ne sont pas avérés, même si ce témoignage émane bien d'une personne qui exerce à Saint-Claude, au centre hospitalier Louis-Jaillon. 

Nos sources :

Voici nos sources utilisées pour cet article :

- Franceinfo : "Covid-19 : attention à ces vidéos de certains professionnels de santé qui relaient des contre-vérités"
- France 3 Franche-Comté : "Covid-19 : ce que l'on sait sur le cluster aux urgences de l'hôpital de Saint-Claude dans le Haut-Juraet "Haut-Jura : suspicion de 13 cas de variant Delta à Morez, une vaste opération de dépistage proposée aux habitants"
- agence régionale de Santé en Bourgogne-Franche-Comté : indicateurs du Covid-19 au 23 octobre 2020 (période de référence : 13 au 19 octobre 2020)indicateurs du Covid-19 au 26 mars 2021 (période de référence : 16 au 22 mars 2021) et indicateurs du Covid-19 au 30 juillet 2021 (période de référence : 20 au 26 juillet 2021)
- Santé Publique France (actualisé quotidiennement, avec un décalage de 24 heures) : "COVID-19 : bilan et chiffres clés en France au 03/08/2021"
- Ministère des solidarités et de la Santé (actualisé quotidiennement, avec un décalage de 24 heures) : tableau de bord de la vaccination (au 03/08/2021) 
- Agence nationale de Sécurité du Médicament : enquête de pharmacovigilance sur le vaccin AstraZeneca du 23 juillet 2021enquête de pharmacovigilance sur le vaccin Janssen du 23 juillet 2021enquête de pharmacovigilance sur le vaccin Pfizer/BioNTech du 16 juillet 2021 et enquête de pharmacovigilance sur le vaccin Moderna du 16 juillet 2021

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société réseaux sociaux