Chauffage au bois : un chèque énergie de 50 à 200 euros pour les foyers francs-comtois dès le 22 décembre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Lucie Thiery .

Les familles qui se chauffent au bois pourront toucher une aide de l'Etat sous la forme d'un chèque allant de 50 à 200 euros. Pour bénéficier de ce coup de pouce sous conditions de ressources, il faudra en faire la demande à partir du 22 décembre. On vous explique la marche à suivre.

Après le bouclier tarifaire pour l'électricité et le gaz, après le chèque énergie fioul, voici le chèque énergie bois. L'Etat donnera un nouveau coup de pouce financier aux Français qui se chauffent au bois. 

Voté en première lecture le 9 novembre dernier à l'Assemblée nationale, le texte qui prévoit une aide de 230 millions d'euros à destination des ménages se chauffant au bois a été définitivement adopté au Parlement par un vote du Sénat vendredi 25 novembre.

Un guichet ouvert dès le 22 décembre pour faire sa demande

Dans la pratique, il s'agit d'un chèque énergie allant de 50 euros à 200 euros. Cette aide sera versée sous conditions de ressources. Pour en bénéficier, il faut gagner moins de 2 260 euros pour une personne seule et jusqu'à 4 750 euros pour un couple avec deux enfants.

Dans une interview publiée dans le journal Aujourd'hui en France, dimanche 27 novembre, le ministre délégué aux Comptes publics Gabriel Attal précise la marche à suivre : à partir du 22 décembre, "il suffira de se connecter sur le site Chequeenergie.gouv.fr et de rentrer son numéro de télédéclarant (numéro des impôts) et sa facture" d'achat de bois ou granulés. 

7 millions de foyers se chauffent au bois

La mesure était attendue. Ces dernières années, bon nombre de Français ont fait le choix du bois pour se chauffer. Ils représentent le quart de la population soit 7 millions de foyers selon l'Ademe (Agence de la Transition Ecologique).

Face à l'inflation, la demande en poêle à granulés est forte, une solution alternative pour les ménages les plus précaires. D'autre part, la subvention MaPrimeRénov’ a encouragé de nombreux particuliers à remiser leur chaudière au fioul vieillissante et polluante pour installer une chaudière à granulés. Selon l'association Propellet, les ventes de poêles à granulés ont augmenté de 41% et celles des chaudières à granulés de 120% entre 2020 et 2021. Cette croissance explique en partie la flambée des prix des pellets. La raison principale est la hausse du prix de l'énergie consécutive à l'invasion de l'Ukraine et ses conséquences sur la fabrication de ces pellets : les machines qui compressent la sciure et les copeaux de bois nécessitent de l’électricité.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité