Covid-19 : les moniteurs de ski des Rousses descendent au flambeau "pour ne pas que la flamme de la montagne s'éteigne"

Le 20 janvier, les stations de ski sauront si elles peuvent ouvrir en février. En attendant, elles se mobilisent. Les moniteurs ESF de ski organisent une descente au flambeau ce samedi 16 janvier, dans toutes les stations de ski de France. L'une d'elle aura lieu aux Rousses. Détails.

Le Haut-Jura fait grise mine en raison de la fermeture de la station de ski des Rousses, à cause du Covid-19.
Le Haut-Jura fait grise mine en raison de la fermeture de la station de ski des Rousses, à cause du Covid-19. © Philippe TRIAS/MaxPPP

"Ne pas laisser la flamme de la montagne s'éteindre". Ce slogan est celui des moniteurs des Ecoles du Ski Français. Ils n'ont pas l'intention d'être oubliés, malgré la fermeture de tous les domaines alpins, en raison des restrictions sanitaires liées à la pandémie de coronavirus.

Ce samedi 16 janvier 2021 à 17 heures, une descente au flambeau orchestrée par les moniteurs ESF de la station de ski des Rousses a eu lieu à Lamoura, sur le front de neige de la Serra.

"Cette manifestation sans public, a pour but de redonner l’espoir aux montagnards mais également aux passionnés de glisse en vue du prochain Conseil de Défense du 20 janvier qui doit statuer sur l’ouverture des remontées mécaniques pour février. Les moniteurs de ski sont fortement engagés aux côtés des autres acteurs des territoires pour défendre le principe de l’ouverture des stations" explique un communiqué de presse.

"Situation très difficile en cas de saison blanche"

Tous les acteurs de la montagne se mobilisent ensemble pour tenter d'obtenir l'ouverture des stations pour le mois de février, mois crucial pour les stations de ski. Ils alertent sur "la situation économique très difficile dans laquelle seront plongés l’ensemble des secteurs d’activité de nos territoires en cas de saison blanche".

Une prise de parole conjointe des Directeurs des ESF de Lamoura et Les Rousses, a permis d'attirer l’attention du Gouvernement et du grand public sur la situation que vivent les stations.

"Ce sera l’occasion de rappeler l’ampleur du travail réalisé pour aboutir à la mise en œuvre d’un protocole sanitaire strict, l’engagement de tous pour lutter contre la pandémie et le souhait de pouvoir exercer notre métier et partager le plaisir de la glisse avec tous les passionnés plutôt que de recourir aux aides de l’Etat. La pratique du ski et de la montagne sont synonymes de grand air et de ressourcement, des attentes aujourd’hui dont nous avons encore plus besoin" conclut le communiqué.

Un conseil de Défense doit avoir lieu le 20 janvier pour statuer sur l’ouverture des remontées mécaniques pour février. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne ski sport nature coronavirus/covid-19 santé société crise économique économie