Fermeture du Mausa dans le Jura : la fin du musée des arts urbains

Jour d'ouverture au Mausa aux Forges de Baudin, dans le Jura / © Amélie Douay, France Télévisions
Jour d'ouverture au Mausa aux Forges de Baudin, dans le Jura / © Amélie Douay, France Télévisions

Le département du Jura avait vendu les Forges de Baudin qui s'étaient transformées en Mausa, Musée des Arts Urbains et Street Art, ouvert à l'été 2017. Après de multiples rebondissements, démêlés judiciaires et factures impayées, il ferme ses portes.

Par Catherine Eme-Ziri

C'était une belle idée : la preuve, un musée d'art contemporain fonctionne très bien, monté par l'un des porteurs du projet des Forges, à quelques dizaines de kilomètres du Jura, en Alsace !

Au départ, des forges du 18 ème siècle situées entre Toulouse-le-Château et Sellières, un site magnifique, une très belle idée portées par deux hommes. A l'ouverture en juillet 2017, France 3 Franche-Comté y est ! (Voir en fin d'article, à lire aussi...) Puis, des travaux impayés aux artisans qui les ont effectués. Puis, la brouille entre les deux porteurs du projet. Puis, les démêlés judiciares qui s'enchaînent et la justice qui tranche.

Contacté par téléphone, Robert Tournier, président de l'association "Les Amis des Forges de Baudin", (et ex-conseiller général PS) se désole : "On a créé l'association en 1993. Le département a racheté les Forges à une propriétaire privée pour 310 000 euros. C'était du temps de Christophe Perny, président socialiste. Puis, Clément Pernot, LR, l'a revendu 170 000 euros. Il l'a bradé, il n'en voulait pas ! C'est pourtant un site emblématique, chargé d'histoire. Aujourd'hui, l'association n'est plus active mais on a encore des projets..."


Le Musée est mort. Les Forges, elles, sont toujours là, propriété d'Yves Bartholomée, l'un des deux porteurs du projet initial. Et attendent de sortir de leur sommeil...

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus