Loup : pour faire face aux attaques, le Jura recrute de nouveaux louvetiers

Publié le
Écrit par Sophie Courageot .

Le loup a multiplié les attaques depuis l’été 2022 dans le Haut-Jura comme le Haut-Doubs. Une trentaine de bêtes sont mortes, d’autres sont blessées. Le loup est une espèce protégée, mais qui peut être abattue dans des conditions bien précises. Le préfet du Jura a lancé une campagne de recrutement de lieutenant de louveterie.

De nuit, comme de jour, les lieutenants de louveterie sont chargés de surveiller les troupeaux après une attaque. Si un arrêté de tir de défense simple a été pris par le préfet du Jura, ils sont autorisés à abattre le loup seulement s’il passe à nouveau à l’attaque sur une exploitation déjà touchée. 19% de la population de loups en France peut être abattue ainsi en 2022. 

Ce scénario s’est déroulé dans le Doubs les 20 septembre et 26 octobre derniers où une louve et un loup ont été tués sur les communes des Longevilles-Mont-d'Or et de Frasne. Aucun loup n'a été tué dans le Jura où la dernière attaque connue remonte au 13 novembre sur la commune des Rousses.

Qui sont les louvetiers ?

En France, la louveterie est une institution créée par Charlemagne  en 813, avec l'objectif de procéder à la destruction systématique et organisée des loups. Elle régule également si besoin d'autres espèces comme les renards considérés par certains comme nuisibles.

Les lieutenants de louveterie sont des personnes privées, collaborateurs, bénévoles de l'administration. Ils sont nommés par le préfet et concourent, sous son autorité, à la régulation et à la destruction des animaux de la faune sauvage susceptibles d'occasionner des dégâts. Ils sont assermentés et ont qualité pour constater dans les limites de leur circonscription, les infractions à la police de la chasse. Ils sont des conseillers techniques de l'administration sur les problèmes posés par la gestion de la faune sauvage. Ils dirigent les chasses et battues administratives ordonnées par le préfet et en assurent la responsabilité technique.

Dans le Jura, on compte actuellement 24 lieutenants de louveterie. 3 nouveaux viennent déjà d’être recrutés pour pallier notamment des départs liés à l’âge. “Ce recrutement à venir permettra notamment de renforcer la louveterie dans le Jura alors que les louvetiers sont davantage sollicités dans le contexte actuel de prédation lupine, et aussi d’assurer une diversification des profils des lieutenants” précise la Préfecture du Jura qui recherche de nouveaux louvetiers pour la période de janvier 2023 à fin 2024.

Une quinzaine d’attaques du loup dans le Jura

Les louvetiers interviennent sur des tirs de prélèvement du loup, sur arrêté préfectoral et si l’agriculteur est d’accord ce qui n’est pas toujours le cas. Pour les services de l'Etat dans le Jura, la gestion des attaques de loup nécessite une intervention rapide auprès des agriculteurs, sur simple appel les agents de l'OFB s'engagent à intervenir dans les deux heures en cas d'attaque. Un système d'alerte est envoyé aux agriculteurs habitant dans la zone de 10 km autour d'une attaque supposée de loup. "On souhaite être réactif. L'objectif c'est bien de défendre les troupeaux, de maintenir l'espèce et le dialogue" estimait mi-novembre Nicolas Fourier, directeur de la DDT 39, la direction départementale des territoires. "Pour l'instant, la mesure de protection efficace des bovins contre le loup, on ne la connaît pas", dit-il. Les louvetiers peuvent rester plusieurs nuits sur une exploitation victime du loups. Ils interviennent en binôme, un qui éclaire, un qui tient le fusil en cas d’attaque du loup. Si au bout de trois nuits, le prédateur n’est pas revenu, ils quittent l’exploitation.

Comment candidater ?

Il faut avoir un permis de chasse depuis plus de 5 ans, être de nationalité française, sans casier judiciaire et être en bonne santé, avoir moins de 75 ans.

La date de dépôts de candidatures est fixée du 7 octobre 2022 au 7 décembre 2022 inclus.

Les candidatures sont à adresser à l'adresse suivante :

DDT du Jura - SEREF/BF - 4 rue du curé Marion - CS 60648 - 39030 Lons-le-Saunier cedex

Pour tout renseignement complémentaire veuillez contacter la DDT, par mail à l'adresse : ddt-seref-bf@jura.gouv.fr

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité