PHOTOS : "Je rêvais de voir un lynx avant de quitter le Jura et la nature m'a fait un cadeau magnifique !"

Pour Fabrice Seguin, photographe amateur du Jura, cette journée de février 2021 restera une date inoubliable. Alors qu'il s'apprête à quitter définitivement la Franche-Comté pour partir vivre en Normandie, la nature lui a offert, comme un salut, sa première rencontre tant espérée avec un lynx.

© Fabrice Seguin

On a coutume de dire que des rencontres comme celles-ci avec un lynx n'ont lieu qu'une fois dans la vie d'un passionné de photographie animalière. C'est un mélange d'observations, de chance, mais aussi d'acceptation par le félin jurassien qui vous tolère alors dans sa proximité. Même parfaitement camouflé, le lynx sait toujours que vous êtes là, mais c'est lui qui choisira ou pas de se laisser immortaliser. 

Ce 11 février était pour Fabrice son jour de chance et aussi de gloire. "J'ai vécu à ce moment une joie que peu de personnes peuvent vivre, je tremble complètement et me demande si c'est réel ou si je rêve les yeux grand ouvert dans cette nature enneigée" raconte-t-il.

© Fabrice Seguin

Ce jour-là, le photographe n'était pas parti pour vivre une rencontre exceptionnelle. Modestement, il venait de recevoir des vêtements contre le froid et voulait les tester dans les paysages glacés du mois de février. Direction, un endroit que nous garderons secret, avec son chien Merlin. Il espérait au mieux voir un chevreuil ou un renard. La suite de cette histoire le marquera à jamais.

Lynx boréal filmé en février 2021 dans le Haut-Jura par Fabrice Seguin

Installé dans la neige depuis une bonne heure avec Merlin en guetteur, Fabrice commençait à ressentir tout doucement le froid malgré son nouvel équipement. Difficile de supporter les températures négatives lorsque l'on reste immobile. "Tout à coup, j'aperçois un mouvement derrière les branches. Est-ce un chevreuil ou un renard qui vient me rendre visite ?" nous explique le photographe. 

© Fabrice Seguin

Le regard vissé dans son viseur, Fabrice n'en croit pas ses yeux. Cette silhouette ressemble à s'y méprendre à celle du félin jurassien ! Et si à quelques jours de son départ définitif vers la Normandie, la chance était venue le saluer comme pour le remercier de la passion qu'il a eu pour la faune sauvage de Franche-Comté depuis une petite dizaine d'années ? C'est bien lui, le félin des forêts jurassiennes qui apparaît face au photographe. L'espace d'un instant de complicité entre l'homme et la bête, le lynx s'est offert à lui.

© Fabrice Seguin

"L'émotion m'envahit et j'en oublie comment fonctionne mon appareil photo. Je fais un premier déclenchement, mais le lynx m'a déjà repéré. Il me regarde et reste calme, et sans crainte comme s'il avait accepté ma présence. Je tremble d'émotion alors que l'animal prend la pose devant moi. Est-ce que je rêve, est-ce que je vis est réel ? Pourquoi est-il venu à moi aujourd'hui après des années de quêtes ?". Un mystère qui restera sans réponse pour le photographe qui profite intensément de l'instant.

© Fabrice Seguin

Le chien Merlin, assis à côté de son maître observe lui aussi le lynx en toute discrétion comme s'il avait compris qu'il fallait se rendre invisible face au seigneur de la forêt. 

Fabrice vient d'exhaucer son rêve et après de longues minutes d'observation, "le félin aux pattes de velours va longer la lisière en nous regardant, puis va s'éclipser délicatement au travers les épicéas. Je réalise alors que je viens de vivre parmi les minutes les plus intenses de ma vie..." confie Fabrice Seguin.

Quelle est la population de lynx en France ?

On estime la population de lynx boréal sur le territoire national entre 100 et 150 individus mais la population stagne depuis 2010

La très grande majorité du seul félin de notre territoire se situe dans le massif jurassien. 

Le territoire du lynx est d'environ 100 km2.

Le principal danger pour l'espèce est aujourd'hui le braconnage, alors que l'espèce est une espèce protégée. Les collisions avec les voitures entraînent chaque année la mort de plusieurs lynx. Les orphelins sont alors pris en charge par le Centre Athénas qui s'est donné comme mission la sauvegarde du félin jurassien.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
naturae nature photographie culture art animaux