Cet article date de plus de 3 ans

Saint-Claude : environ 1300 personnes manifestent contre la fermeture de l'hôpital

On ne pourra bientôt plus accoucher dans la cité du Haut-Jura. La fermeture annoncée de plusieurs services entre dans une phase concrète. Les habitants ont manifesté une nouvelle fois ce samedi 24 mars 2018. 
© Isabelle Brunnarius
Ils ne lâchent rien. Même si depuis le mois d'octobre, l'Agence Régionale de la Santé a annoncé des fermetures, celles de la maternité et des services de chirurgie. Les urgences, elles, restent en activité. 


A partir du mardi 3 avril, les futures mamans du Haut-Jura devront aller accoucher plus loin. A Lons-le-Saunier, c'est la maternité la plus proche à plus d'une heure de route. Les soins pré et post accouchements continueront a être pris en charge localement par un centre périnatal de sécurité qui remplacera la maternité. En cas d'urgence, le SMUR prendra en charge les patientes.

A partir du 16 avril, le service de chirurgie 100% ambulatoire entrera également en fonction à Saint-Claude. Le bloc opératoire ne sera ouvert que les lundis et mardi a annoncé Pierre Pribille, directeur régional de l'Agence Régionale de Santé dans les colonnes du Progrès. 

"Nous, Haut-Jurassiens, nous ne baisserons pas les bras, nous résisterons, c’est dans nos gènes !
C’est la MORT de notre hôpital mais aussi la MORT du HAUT-JURA !"


Le comité de sauvegarde l'hôpital a appelé la population, les élus, les syndicats, le personnel hospitalier à se mobiliser massivement. Certains réclament un moratoire sur la fermeture des services à l'hôpital de Saint-Claude. 


La manifestation a eu lieu ce samedi 24 mars à 14 heures sur la place du 9 avril 1944 (place du Pré). Environ 1300 personnes sont venus soutenir l'hôpital. 

Découvrez notre reportage : 

Saint-Claude : environ 1300 personnes manifestent contre la fermeture de l'hôpital

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société