Cet article date de plus de 7 ans

Jura : Coup de froid entre le conseil général et la presse

Forcément copains, les politiques et les journalistes ?  La réalité est bien différente. Et les relations parfois houleuses. Exemple entre le conseil général du Jura et l'hebdomadaire "Voix du Jura"
© Voix du Jura
"On n'a pas de problème avec le conseil général du Jura, mais on ne va pas se laisser intimider parce qu'un article a déplu à son président, Christophe Perny". Le rédacteur en chef de l'hebdomadaire "Voix du Jura", Rodolphe Zimmermann, a encore du mal à comprendre comment un article de son journal a pu déclencher une telle tempête.

Tout commence le 8 novembre. L'hebdomadaire publie un article consacré au "grand chambardement dans les cantons". Que contient cet article ? Une exclusivité : un projet de refonte des cantons du Jura. Et un constat : "ce document va certainement faire grincer des dents, notamment chez les élus de droite".

Pas content, pas de pub


Une information parmi d'autres ? Pas du point de vue du président du conseil général du Jura. Son service de communication fait pression sur le journal : la publication de cet article entraînera la fin "de toute relation" avec l'hebdomadaire. Et le retrait des contrats publicitaires. Plus que la somme en jeu, c'est la méthode qui choque Rodolphe Zimmermann : "Le budget publicitaire du conseil général est de l'argent public qui vise à la promotion du département, et pas à autre chose, et surtout pas à limiter la liberté de la presse".

"Tout n'est pas permis"


De son côté, le président du conseil général est droit dans ses bottes. Sur sa page facebook, Christophe Perny s'en prend directement au rédacteur en chef de La Voix du Jura  : "il fait partie de cette poignée d'individus qui tentent d'exister en disant du mal de PERNY parce qu'ils croient que cela va rapporter. Certains sont des spécialistes de l'anti-PERNY depuis 15 ans (..) Je me dois de respecter cette liberté d'expression mais je garde cette liberté de répondre (...) Car tout n'est pas permis tout de même !"

Tout n'est pas permis en effet. Sauf, semble-t-il, cette publicité dont le conseil général se serait bien passé. A moins qu'il ne s'agisse d'un  nouvel avatar des campagnes de promotion touristique dont le Jura a le secret.



La polémique sur la toile

-Le site "Arrêt sur images" a consacré un long article à cette affaire
-le blog de "Bisonteint" évoque une  "poutinisation aiguë"





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
revue de presse politique