Le Doubs accueille l'équipe de France de football pour amputés, une discipline en manque de reconnaissance

L'équipe française de football pour amputés a choisi Gennes, dans le Doubs, pour s'entraîner en vue des championnats d'Europe. L'occasion de visibiliser ce handisport encore laissé de côté la Fédération française de football. Et de jouer avec Toine, un jeune passionné franc-comtois, lui aussi amputé d'une jambe.

Ils ne participeront pas aux Jeux paralympiques de Paris. L'Équipe française de football pour amputés (EFFA) existe depuis 2007 mais la discipline n'est ni reconnue par la Fédération française de football, ni par le Comité international paralympique (IPC).

Jeu à 7 (six joueurs de champ amputés d'un membre inférieur et un gardien amputé d'un membre supérieur), interdiction de toucher le ballon avec son moignon, "des vrais shoots" et "de la vitesse"... Le foot en béquilles est pourtant une discipline à part entière, à l'instar du cécifoot ou du foot-fauteuil, explique le capitaine de la sélection Jérôme Raffetto.

Venus de Paris, Marseille, Bordeaux et Annecy (les quatre clubs français de football pour amputés), quinze joueurs de l'équipe nationale sont venus s'entraîner à Gennes, dans le Doubs, pour s'entraîner et faire connaître la discipline.  

La France accueille le championnat d'Europe

Ils ont disputé deux matchs : l'un samedi 20 avril, l'autre ce dimanche 21 avril, contre les collectifs 1 et 2 des U15 du club de Montfaucon.

L'occasion de "travailler physiquement" et de "retrouver les automatismes"  avant le championnat d'Europe de football pour amputés, explique encore Jerôme Raffetto, qui jouait à haut niveau, à l'AS Cannes, avant son accident en 2005.

D'autant que la compétition se déroule en France pour la première fois. Du 1er au 9 juin, la ville d'Evian, en Haute Savoie, accueillera donc les sélections de pays où ce handisport est davantage valorisé. La Turquie championne du monde, par exemple, où le championnat national de football pour amputés est télévisé. 

Jeux paralympiques, championnat d'Europe de football pour amputés à domicile :  "tous les signaux sont au vert pour faire progresser la cause" en 2024, s'enthousiasme l'EFFA dans un communiqué. 

Premier match de Toine en équipe de France

Si les joueurs ont élu Gennes comme lieu d'entraînement, c'est aussi pour rendre visite à un jeune franc-comtois. Toine a 13 ans. Il est atteint d'une agénésie congénitale qui lui a valu d'être amputé d'une jambe quand il avait 5 mois. 

Passionné de hip-hop et de foot, Toine joue toute son enfance "sur le terrain du village" de Voray-sur-l'Ognon jusqu'à ce que le club de Pérouse l'intègre dans son collectif l'année dernière.

"Ils m'ont accepté tel que j'étais", dit l'adolescent au sujet de ses coéquipiers valides, alors qu'il s'apprête à jouer, à Gennes, son premier match avec l'équipe française de football pour amputés. 

Une récolte de fonds pour Toine

Toine apprécie aussi "se sentir comme les autres" au sein d'une équipe de joueurs en situation de handicap. En 2023, il a participé au Camp Junior de Football pour Amputés en Pologne, à Varsovie. 

L'édition 2024 aura lieu au mois de juillet, en Belgique. Une récolte de fonds sera lancée ce week-end, à Gennes, pour aider l'adolescent à renouveler cette belle expérience.