Des masques aux pulls made in France : la belle histoire d'une entreprise jurassienne solidaire

L'atelier textile jurassien présent à Lons-le-Saunier (Jura), produit des vêtements de travail pour les entreprises. Contribuant à la relocalisation industrielle du territoire avec des personnes en réinsertion, elle recycle aussi ses vêtements. La semaine dernière, les 27 et 28 mars 2024, elle a présenté sa nouvelle gamme au salon du Made in France.

Produire localement, aider à l’insertion et faire du recyclage. Voici les trois mots d’ordre de l’Atelier textile jurassien. Basée à Lons-le-Saunier dans le Jura, l’entreprise fabrique des vêtements de travail. Née en 2020 pendant la pandémie, elle a su s'adapter : la semaine dernière, cette jeune société s’est rendue au salon Made in France pour présenter sa nouvelle gamme aux professionnels du métier et aux acheteurs de grandes entreprises.

Notre gamme a beaucoup plu, on a eu des retours très encourageants, très prometteurs avec des rendez-vous qu’on doit d’or et déjà traiter assez rapidement.

David Schmitt, directeur de l’atelier textile jurassien

Selon son directeur, l’engouement pour ses vêtements est “la promesse d’une pérennité de l’entreprise” et “du personnel en insertion qui pour certains vont obtenir un CDI chez nous”. Julia, autrefois directrice d’entreprise, prétend à un CDI d'ici aux quelques semaines à venir. Originaire de Kiev (Ukraine), elle a fui son pays en guerre avec son mari pour venir s’installer dans le Jura. Elle travaille depuis deux ans pour l’atelier textile jurassien.

Nathalie est, elle aussi, en réinsertion et adore ce qu’elle fait : “j’aime énormément la couture en industrie parce que j’aime le rendement, donner beaucoup, aller dans le rythme, la vitesse” confie-t-elle au micro de Norbert Evangelista. Après un long temps sans pouvoir travailler pour raisons de santé, Nathalie a découvert cet emploi par France Travail (anciennement Pôle Emploi). Deux établissements lui avaient été proposés : “Un dans le tri et un dans la couture. Comme je fais beaucoup de couture, je me suis orientée là et ça m’a fait encore plus découvrir ma passion de la couture”. 

Une aventure qui a démarré pendant le Covid

Si pour beaucoup, la période du covid 19 a signé la mort de leur activité, pour d’autres, c'était tout l’inverse. Né durant ces années, l’atelier textile jurassien s’est d’abord mis à fabriquer des masques. “On a produit presque un million de masques en deux ans”, indique David Schmitt, directeur de l’entreprise. 

“Et puis on s’est dit, qu’est-ce que l’on va faire de toute cette belle énergie, de toutes ces compétences textiles qui sont en train de se mettre en place ?”, raconte le directeur. Il reprend :  “Il ne fallait pas que ça s’arrête, on n’avait pas envie. Du coup, on a décidé de créer des vêtements de travail”. 

Pour les deux tiers de ses approvisionnements, l’entreprise fait appel à des tisseurs français, des Vosges et de la Loire. “Pour le reste, c’est de la proche Europe : l’Espagne, le Portugal, l’Italie”, précise David Schmitt.

L’atelier s’engage aussi pour le recyclage textile. “Une fois que nos vêtements de travail sont usés, qu’est-ce qu’on en fait ? On ne les met pas à la poubelle, à l’incinération, on ne les met pas non plus à l’enfouissement”, informe le directeur. “Le groupe Coopératif Demain nous aide à les recycler dans des filières d’effilochage pour que ça redevienne du fil, du tissu et sur 2025 de futurs vêtements de travail”, complète-t-il.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité