INSOLITE. À 75 ans, elle pose nue au fond de la forêt : les surprenants clichés de ce photographe dans le Jura

Quentin Danel a réussi son pari artistique : photographier une personne de plus de 70 ans, nue, au milieu des arbres. Une comédienne a répondu à son appel à volontaires. La séance photo inédite a eu lieu au petit matin mardi 12 septembre 2023 dans un bois près d'Orgelet (Jura).

C'était une première pour le photographe comme pour son modèle. Mais drôle d'endroit tout de même pour une rencontre. Tous deux se sont levés très tôt mardi 12 septembre 2023 pour ce shooting inédit en pleine forêt près d'Orgelet (Jura). "Il faisait encore nuit, confie Claire Guillon à France 3 Franche-Comté. On a attendu les premiers rayons du soleil et puis on s'est mis au boulot." La comédienne qui a fêté ses 75 ans cette année ne regrette pas cette séance photo incroyable.

La forêt est obscure, dense, presque hostile. Ces arbres sont tellement grands qu'ils laissent à peine passer la lumière. On est comme dans un cachot avec la lumière qui pénètre entre les troncs comme au travers des barreaux. Vous êtes comme dans une église, ici, avec cette architecture de la nature impressionnante. C'est une expérience quasi mystique.

Claire Guillon, comédienne.

Comme il l'avait promis, Quentin Danel a publié les premiers clichés sur les réseaux sociaux, accessibles à tous. Il devrait compléter l'album dans ces prochaines semaines.

"C'était une évidence"

Début septembre, le photographe de 34 ans, installé dans le Jura, avait dévoilé ce projet un peu fou et lancé un appel à volontaires sur sa page Facebook. Il recherchait des personnes âgées de plus de 70 ans pour créer, dit-il, "un contraste entre l'humain et la nature" dans ce décor si particulier.

Aussitôt, il a reçu de très nombreuses candidatures, mais il a finalement choisi cette comédienne originaire de Paris. "Un ami photographe m'a parlé de ce projet et pour moi, c'était une évidence, explique Claire Guillon. On s'est appelé, on était en parfait accord sur le projet artistique et on a topé en deux jours."

"Le corps nu, on ne triche plus"

Claire Guillon travaillait dans la communication. Elle s'est lancée dans le théâtre en 1997. Puis elle s'est ensuite formée au cinéma et a commencé à tourner en 2010. Amoureuse du Jura, elle y possède une maison de famille, mais c'est surtout l'intention artistique du photographe qui l'a séduite, et plus précisément sa volonté de travailler avec des modèles âgés.

"On n'a pas besoin d'avoir 25 ans, d'être blonde et mince, pour être mannequin. Et c'est ce que j'avais envie de montrer." Féministe engagée, elle dénonce ce fameux "tunnel de la femme de plus de 50 ans" qui fait disparaître les comédiennes des scènes et des écrans, passé un certain âge. Pour autant, elle n'avait jamais posé nue auparavant. Une expérience très enrichissante selon elle.

Quand on porte des vêtements, on donne à voir une image que l'on se fabrique. Le corps nu, c'est un habit dans lequel on ne triche plus. Vous êtes enfin vous-même. C'est un sentiment très agréable de ne plus avoir à tricher.

Claire Guillon, comédienne.

"Ce n'est pas parce qu'on a 70 ans passés qu'on ne peut plus être modèle photo ou qu'on ne peut plus être modèle photo nu", renchérit Quentin Danel. Cela faisait partie du message, mais ce n'était pas le seul objectif pour le photographe. Le lieu, exceptionnel, compte également beaucoup. Il avait très envie de s'essayer au "landscape nude", ce mouvement photo qui allie nu et paysage. Une démarche qui se rapproche un peu de son travail. Il est déjà connu pour avoir mis en scène des figurines et briques Lego en pleine nature et ainsi donner vie aux plus beaux paysages du Jura.

Chaque personne qui regardera les photos aura une lecture différente selon son vécu, son ressenti. Certains s'attarderont plus sur l'acceptation du corps, d'autres verront plutôt le contraste entre l'humain et la nature.

Quentin Danel, photographe.

Quentin Danel n'exclut pas de renouveler ces séances photos avec de nouveaux volontaires. Pour l'instant, il n'a pas prévu d'exposer ses clichés. "L'art, c'est gratuit, explique-t-il, j'ai juste envie de partager mon travail avec le plus grand nombre, en toute simplicité. Mais peut-être qu'une galerie sera un jour intéressée pour faire une exposition. La finalité d'une photo est d'être imprimée sur du papier."