Tour de France 2020 : à Château-Chalon, le pays du vin jaune savoure le passage de la grande boucle

Ce vendredi 18 septembre, la 18e étape du Tour faisait étape dans le Jura. Partis de Bourg-en-Bresse, les coureurs ont rejoint Champagnole. Reportage dans la côte de Château-Chalon, au coeur du vignoble... Portraits. Ambiance.

© France Télévisions - Pascal Sulocha
Des vignes comme écrin. Un village niché sur un éperon rocheux. L’un des plus beaux points de vue du vignoble du Jura.
Ce décor doublé de points de bonification pour les meilleurs grimpeurs, ils étaient nombreux à l’avoir choisi ce vendredi. Entre Voiteur et Chalon-Chalon, 4,5 km de côte grimpant de 4 à 6%, où espérer savourer la vie en jaune. Apercevoir Primoz Roglic, ou le sourire retrouvé de Thibaut Pinot, comtois en son pays lors de cette étape.

D’abord le bruit des hélicos, au loin au dessus du vignoble

Dans le dernier virage avant l’entrée dans Château-Chalon, ils ont attendu des heures. Pour 10 secondes de bonheur.  15h24, l’échappée du Français Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step ) réveille des supporters, assoupis, assommés dans l’herbe par des températures de plus de 30 degrés. Le Tour est enfin là.   Le peloton arrive 1’15 plus tard. Un furtif ballet minutieusement réglé dans la dernière courbe. Pas le temps d’identifier Thibaut Pinot ou le maillot jaune Roglic.  « Ce n’est pas grave, on a passé un bon moment, même si on attendu 6 heures ! » lance un Jurassien. Sur le belvédère qui domine Château-Chalon, les fans du Tour de France se sont occupés comme ils pouvaient. Un petit groupe très en forme entonne du Patrick Bruel, du Charles Aznavour. C’est ça la magie du Tour. Un gendarme s’évertue à faire porter le masque aux derniers récalcitrants. Ils sont finalement peu nombreux.   
 
Château-Chalon, berceau du vin jaune
Château-Chalon, berceau du vin jaune © France Télévisions - Pascal Sulocha

Klaxons, goodies... la caravane fait toujours recette

© France Télévisions - Pascal Sulocha
Un peu plut tôt, la caravane avait animé le petit village de Château-Chalon. C’était jour de fête, avec des animations dans les rues. De joyeux vélo devant la mairie carburent aux bouteilles de vin jaune vides et à l’humour. Devant les caveaux, les habitants ont sorti leurs chaises et revêtu pour certains le maillot à pois rouge du meilleur grimpeur. 
© Sophie Courageot - France Télévisions


Au jeu de la chasse aux objets publicitaires, Jeanne et Anémone, deux fillettes sont reparties le sac à dos remplis d’objets. Le sourire aux lèvres pour ces deux petites jurassiennes. Maillots, porte-clés, bonbons… il n’en faut pas plus pour faire plaisir aux plus jeunes. Les plus anciens, ne sont pas les derniers à tenter d’attraper un souvenir du Tour.   

Fans de vélo, famille, retraités, gens du coin, ils sont arrivés de bon matin

Dans l'épingle à cheveu de la route départementale 5, François et son épouse ont posé leurs fauteuils pliants. Ils sont venus en voisins, à pied depuis Voiteur. "Je voulais avoir une belle vue et les voir arriver de loin au milieu des vignes, là c'est parfait" nous explique le Jurassien. Peu importe s'il faut attendre des heures sous un soleil de plomb.

Aux premières loges dans le magnifique décor du vignoble de l'AOC Château-Chalon.
Aux premières loges dans le magnifique décor du vignoble de l'AOC Château-Chalon. © Sophie Courageot - France Télévisions

Un peu plus loin, d'autres sont montés en vélo. Julien, Dimitri 9 ans et Joris 14 ans se sont levés de bonne heure. Ils ont même séché l'école et le réveil n'a pas été difficile, dit en souriant leur papa. "Avec le confinement qu'on a connu, on a besoin de se ressourcer avec des temps forts comme le Tour de France" explique leur père. Pour cette famille de Montmorot, la montée de la côte de Chateau-Châlon s'est faite à l'ombre, de bon matin. "On connaissait le site, on a préféré venir ici dans ce virage au milieu du vignoble plutot que d'aller voir le Tour de France en ville à Lons-le-Saunier" argumente le père de famille. Julien est un habitué de la grand boucle, hors de question de la rater quand il passe sur les routes du Jura. Ce vendredi, Romain Bardet, Alexis Vuillermoz ont reçu leurs encouragements. 

Julien et ses enfant sont montés en vélo voir passer le Tour de France dans la côte de Château-Chalon.
Julien et ses enfant sont montés en vélo voir passer le Tour de France dans la côte de Château-Chalon. © Sophie Courageot - France Télévisions

Plus loin, le centre de Château-Chalon s'anime déjà. Il n'est que 10 heures du matin. Musique, fanions multicolores dans les rues. L'ambiance est bon enfant. Henri installe son campement. Des fauteuils devant le monuments aux morts. Une voisine vient gentiment lui proposer un parasol. Ce retraité de Damparis est fan de vélo, il s'occupe d'un club. Il arbore fièrement le maillot de Thibaut Pinot. Et se remémore avec une pointe de regrets, la gamelle du leader de la Groupama-FDJ lors de la première étape à Nice. Ce ne sera pas l'année Pinot, peu importe, Henri l'encouragera à son passage. 

Henri s'est installé au coeur du village pour voir passer le Tour de France.
Henri s'est installé au coeur du village pour voir passer le Tour de France. © Sophie Courageot - France Télévisions

Pour voir le Tour de France, de nombreux campings car sont arrivés sur le secteur de Château-Chalon. Richard et Martine ont posé le leur dès mercredi dans un joli sous-bois à la sortie du village. Ce couple de l'Ain retraité se réjouit finalement de ce Tour de France hors saison. "Suivre le Tour tous les ans, non, mais là on est venus parceque c'est pas loin de la  maison. On vient ici pour l'ambiance surtout" explique Richard qui a travaillé dans le vélo comme commercial.  

Martine et Richard, retraités de l'Ain son venus en camping-car
Martine et Richard, retraités de l'Ain son venus en camping-car © Pascal Sulocha - France Télévisions

Dans la famille des fans de la grande boucle, le van bleu de Marina et Florent est klaxonné régulièrement par la caravane. Le couple vient de suivre 4 étapes du Tour. "Quand j'étais jeune, j'ai fait le Tour de France, le col du Tourmalet, la tête à l'envers dans le ventre de ma mère" se souvient amusé Florent. Le Tour, il en profite donc dès qu'il peut. Le couple venu de Charente-Maritime travaille sur les marchés. Ils ont tout plaqué en ce mois de septembre pour s'offrir quelques jours le long du parcours. Pour l'ambiance. La vieille canne à pêche qui sortait avant sur l'océan, sert à fixer les banderoles sur leur terrain d'un jour. Ils aiment l'ambiance qui règnent entre les fans du Tour. Une grande famille se tisse au fil des routes. 

Florent et Marina, de la Charente-Maritime au Jura.
Florent et Marina, de la Charente-Maritime au Jura. © Pascal Sulocha - France Télévisions

On descend un instant du vélo pour s’intéresser à l’histoire du vin jaune

L’ancienne cité médiévale de Château-Chalon compte aujourd’hui 146 habitants. L’écrivain Bernard Clavel y a vécu. Pour les amateurs de bon vin, c’est LE berceau du vin jaune. Le rois de vins et vin des rois est né ici. Les bénédictines de Château-Chalon ont planté au Moyen-Âge les premiers pieds de cépage Savagnin sur les coteaux en pente du village. Le fameux vin jaune est produit principalement sur les 50 hectares de la zone AOC Château-Chalon, mais également dans d’autres vignobles jurassiens, comme l’appellation Arbois, L’Étoile, Côtes du Jura. 
Découvrez Château-Chalon, le berceau du vin jaune, vu du ciel
Du maillot jaune au vin jaune, le contenant à l’heure du ravitaillement n’est pas tout à fait le même. Le vin jaune, c’est cette bouteille si particulière. Le fameux « Clavelin », 62 cl de contenance. Le vin jaune vieillit d’abord 6 ans et trois mois en fut de chêne avant d’être mis en bouteille après avoir perdu une partie de lui même, celle qu’on appelle la part des anges. Un précieux nectar a consommé bien entendu avec modération.  Cette étape passant par Château-Chalon avait forcément aujourd’hui, le goût du coeur pour le directeur du Tour Christian Prudhomme. Il fut  début février, le parrain 2020 de la fameuse Percée du vin jaune. Avant que le crise sanitaire du covid ne chamboule la vie des Français, et bouscule le calendrier du Tour de France. Le directeur du Tour avait même promis de faire une courte pause dans le village pour trinquer un peu !. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport vins culture gastronomie