"On veut économiser des vies" : face aux chiffres alarmants de la sécurité routière, les contrôles seront renforcés dans le Jura jusqu'à la fin de l'année

On a compté 24 tués sur les routes du Jura depuis le début de l'année. Les accidents ont augmenté de 37,5 % par rapport à l'an passé. Face à ce terrible constat, la préfecture va renforcer les contrôles partout jusqu'à la fin de l'année.

"On met le paquet depuis cet été et on ne va pas s'arrêter", confie Maxime Gutzwiller, le directeur de cabinet du Préfet du Jura. Fin septembre, on déplorait déjà 24 tués sur les routes du département depuis le début de l'année, soit 10% de plus qu'en 2022.

Les chiffres de la sécurité routière sont particulièrement alarmants avec 132 accidents corporels entre janvier et septembre contre 96 en 2022 sur la même période (+37,5%). Le nombre de blessés est lui aussi en forte hausse : 170 contre 115 l'an passé (+48%).

"Les explications sont multiples, explique Maxime Gutzwiller. Le Jura est un département rural, très vaste et montagneux avec de grands axes et beaucoup de petites routes. En fait, il n'y a pas de points noirs, un carrefour dangereux ou une zone particulièrement accidentogène, sur lesquels on pourrait concentrer notre action. Les accidents ont lieu partout." Mais à la préfecture, on met quand même en avant des facteurs aggravants. "Cette année, la moitié des accidents mortels sont liés à une vitesse excessive ou inadaptée."

Plan départemental des contrôles routiers

Serge Castel, le préfet du Jura, a donné le ton ce jeudi 5 octobre 2023 en se rendant sur plusieurs contrôles de gendarmerie à Bletterans et Courlans. Le plan départemental des contrôles routiers déployé cet été, sera poursuivi jusqu'en décembre. Un plan qui mise sur une plus grande visibilité des forces de police et de gendarmerie et une meilleure coordination des contrôles, en tenant également compte des radars fixes et embarqués.

"Pour que les comportements ne se relâchent pas, il faut marteler les messages de prévention et maximiser la présence des forces de l'ordre au bord des routes", insiste la préfecture.

Une priorité absolue si l'on en croit les infractions relevées depuis le 1er janvier : 640 alcoolémies, 620 conduites sous stupéfiants, 3.000 excès de vitesse et 400 conduites sans permis. "On a suspendu 1000 permis de conduire depuis le début de l'année, ajoute Maxime Gutzwiller, et procédé à 60 mises en fourrière de 7 jours pour des grands excès de vitesse."

L'objectif est désormais d'éviter une hécatombe à l'approche de l'hiver, alors que les conditions de circulation vont devenir plus difficiles dans le Jura.

On ne veut pas prendre les gens par surprise. On ne veut pas gagner de l'argent. On veut économiser des vies ! Car derrière tous ces accidents, il y a des familles, des vies brisées ou fortement abîmées. En quelques secondes, sur la route, on peut tous devenir victime ou auteur d'accident.

Maxime Gutzwiller, directeur de cabinet du Préfet du Jura.

L’année 2022 avait déjà été marquée dans le département par une grosse progression des accidents par rapport à 2021, avec des accidents corporels en augmentation de 10% (141 en 2022 contre 128 en 2021) et une hausse de 65% des tués sur la route (28 en 2022 contre 17 en 2021). Seul le nombre de blessés était en chute de 9% (169 en 2022 contre 185 en 2021).

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité