Recevoir un prix à cet âge, "ça ne fait pas de mal", l’auteur Guy Boley remporte le prix littéraire des Deux Magots

Le Jurassien Guy Boley a remporté lundi 25 septembre le prix des Deux Magots avec son livre "À ma soeur et unique" (éditions Grasset), un roman consacré à Elisabeth, la soeur de Friedrich Nietzsche.

Guy Boley, 72 ans, l'a emporté au premier tour, avec sept voix, contre cinq à Gaspard Koenig ("Humus"). Le prix a été décérné dans la salle d'une célèbre brasserie du quartier Saint-Germain-des-Prés.

Guy Boley né en 1952 dans une famille ouvrière du quartier des Chaprais à Besançon a passé une cinquantaine d'années de sa vie à écrire. Il est sacré sur le tard, après une vie où il a exercé de nombreux autres métiers qu'écrivain, dont celui de funambule. Son premier roman n'a été publié qu'en 2016.

"Je suis arrivé ce matin en train en étant persuadé que je n'allais pas gagner", a-t-il expliqué à la presse. "J'avais travaillé sur Nietzsche pour un spectacle de danse (...) Je me suis rendu compte que c'était très important de rétablir la vérité".

Le récit revient sur la relation étroite entre le frère philosophe et sa soeur, puis sur la manipulation de cette dernière pour, de manière posthume, en faire l'un des penseurs précurseurs du nazisme qu'il n'était pas. Grasset y voit un "drame shakespearien".

Le jury du prix des Deux Magots a été créé en 1933. Guy Boley remporte une récompense 7.750 euros mais surtout une belle reconnaissance de son travail.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité