Cet article date de plus de 9 ans

Tavaux : Solvay devant le tribunal à Lons

2 salariés de l'usine Solvay de Tavaux sont morts suite à une exposition au benzène. Les syndicats sont au tribunal.
© France 3 Franche-Comté / David Martin

La justice est parfois ironique. La maladie professionnelle a été reconnue pour les deux salariés de l'usine Solvay de Tavaux (39), morts en 2007 et 2009 d'une forme particulière de leucémie due à une exposition au benzène dans le cadre de leur travail. La maladie professionnelle reconnue donc, mais trop tard.

En revanche, les syndicats (CGT) poursuivent leur action en justice car un troisème dossier serait en attente de reconnaissance et plusieurs autres concerneraient une exposition à l'amiante.

Ils reprochent plus précisément à Solvay de ne pas avoir "voulu voir" la présence de benzène dans l'air, produit résidu de la fabrication du PVC, principale activité de l'entreprise.

Aujourd'hui, des mesures devraient normalement avoir été prises pour éliminer ces résidus de l'usine.

Le tribunal des affaires de sécurité sociale de Lons-le-Saulnier ont donc déterminé cette après-midi les responsabilités de chacun. Si, bien sûr, les avocats parisiens de l'entreprise ont pu faire le déplacement, malgré les perturbations à la SNCF. 

Jugement rendu le 6 décembre 2011. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice