Un Jurassien parmi les victimes du naufrage du catamaran “Love Love” au Maroc

© Page internet de l'expédition Transat Love Love
© Page internet de l'expédition Transat Love Love

Alain Khelifa, habitant de Doucier dans le Jura était à bord du bateau qui a fait naufrage mardi au large du Maroc. Le bilan est de quatre morts et un disparu. 

Par Sophie Courageot

Ce matin, la mairie de Doucier confirmait la nouvelle. Alain Khelifa, était bien parti pour une croisière de plusieurs mois. L'homme, âgé de 64 ans, s'était installé en janvier 2011 à Doucier. Papa de deux enfants, originaire d'Annemasse, cet ancien professeur de gymnastique faisait souvent du bateau sur le Lac de Vouglans.

Le voilier à bord duquel il avait pris place avait quitté Marseille mi-octobre. Destination le Brésil puis les Caraïbes. 

Fasse que le ciel nous préserve

Sur la page internet de la Transat 2012 du Love Love, l'équipage s'apprêtait à une longue croisière parfois difficile. "Nous sommes conscients que la vie sur un bateau, aussi confortable fut-il, n'est pas toujours sans aléas, voir sans problèmes. Il nous faudra à tous, skipper et équipiers, faire preuve de beaucoup de sagesse, de souplesse.... beaucoup, avant nous y ont laissé des amitiés, Fasse le ciel qu'il nous en préserve" peut-on lire sur le site.

L'équipage était composé de personnes originaires de plusieurs régions comme l'Ardèche, les Alpes-Maritimes et le Jura. 

Le skipper était un homme expérimenté, selon l'AFP. Mardi la météo était mauvaise au large de Saïdia, ville frontalière avec l'Algérie. Le bateau, un catamaran de 13 m de long et 7 m de large s'est fait surprendre dans la matinée. Un tout petit espoir subsistait, le canot de sauvetage n'a pas été retrouvé. Quatre corps ont été récupérés par les secours. 

La dernière position du bateau affichée sur le site internet Dolink / © Dolink
La dernière position du bateau affichée sur le site internet Dolink / © Dolink

 

Sur le même sujet

Les + Lus