La Réunion : des bénévoles entament plusieurs jours de recherche, un mois après la disparition de Brigitte Ligney

Dans le secteur du piton de Bert, sur l’île de la Réunion, des bénévoles sont toujours à la recherche de la maire de la commune de La Chenalotte dans le Doubs disparue en randonnée le 26 juillet dernier.
Les bénévoles explorent les ravines, cours d'eau du secteur où randonnait Brigitte Ligney.
Les bénévoles explorent les ravines, cours d'eau du secteur où randonnait Brigitte Ligney. © Alain Bertil

Sur le terrain, des hommes et des femmes espèrent toujours retrouver Brigitte Ligney. Le groupe facebook créé au moment de la disparition de la Comtoise de 63  ans est toujours actif. Ce jeudi 26 août, trois jours de recherches débutent. 

26 août, des bénévoles entament de nouvelles recherches.
26 août, des bénévoles entament de nouvelles recherches. © Facebook recherches Brigitte Ligney 974

“Un camp de base va être établi dans la forêt au-dessus du refuge du Tremblet. Deux groupes vont articuler leurs actions. Le premier s'activera dans la forêt. Le 2ème, composé de cordistes, ira sur des zones plus difficiles demandant des manips de corde dans les ravines et les cascades” annonce le coordonnateur des recherches en cours actuellement. Un point des zones fouillées sera établi chaque soir.

Les bénévoles explorent les ravines, cours d'eau du secteur où randonnait Brigitte Ligney.
Les bénévoles explorent les ravines, cours d'eau du secteur où randonnait Brigitte Ligney. © Alain Bertil

Disparue dans le brouillard au piton de Bert

La randonneuse du Doubs a disparu le 26 juillet alors qu’elle randonnait avec son mari dans ce secteur d’altitude, le Piton de Bert est à 2274 m. C’était son premier séjour à la Réunion. Le couple de randonneurs chevronnés, voulait faire la boucle du GR R2 au départ de Basse Vallée, à Saint-Philippe, sentier Jacques Payet. Sur les sentiers, Brigitte Ligney prend de l’avance sur son mari, et disparaît dans le brouillard au niveau du Piton Bert. Son mari alerte les gendarmes qui entament les recherches. La randonneuse avait avec elle une couverture de survie.

Brigitte Ligney a disparu le 26 juillet à La Réunion lors d'une randonnée.
Brigitte Ligney a disparu le 26 juillet à La Réunion lors d'une randonnée. © DR

"Si on retrouve le corps de leur mère, on va bloquer l’imaginaire et ses enfants pourront commencer à faire le deuil"

Durant trois semaines, sa famille s’est rendue sur place dans l’espoir de la retrouver. Avec l’aide des nombreux Réunionnais, et notamment des traileurs, les secteurs autour du point de la disparition ont été sillonnés. Les gendarmes, du PGHM, Peloton de Gendarmerie de haute Montagne, se sont concentrés sur des zones difficilement accessibles, telles que les grottes, ravines et crevasses. Ils ont stoppé leurs recherches le 19 août. Une dizaines de bénévoles se réunissent régulièrement dans le secteur du Piton de Bert, pour explorer les sentiers.

© Facebook recherches Brigitte Ligney 974

“C’est très important pour moi de participer à ces recherches” explique sur l’INFO.RE, une bénévole d’un certain âge. “Les trois enfants qui sont rentrés en métropole, si on ne retrouve pas le corps de leur mère, ils peuvent tout supposer. Alors que si on retrouve le corps de leur mère, on va bloquer l’imaginaire et ils pourront commencer à faire le deuil” confie la femme d’une voix visiblement émue.

Dans le Doubs, Brigitte Ligney était maire de la petite commune de la Chenalotte. Les adjoints gèrent les affaires courantes, mais ils ne peuvent pas lancer de nouveaux projets tant que la maire est portée disparue.

L'émotion à la Chenalotte après la disparition de Brigitte Ligney

L’émotion est grande. Un habitant a lancé une cagnotte pour participer aux frais de recherche. “On ne pouvait pas rester impuissant, ici, à 9000 km” confie-t-il. La maire était très investie, très appréciée visiblement par les habitants de la commune.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition faits divers