Lachapelle-Sous-Chaux, dans le Territoire de Belfort : deux personnes tuées par balles retrouvées à leur domicile

Mardi 27 juillet, un couple a été retrouvé tué par balles à son domicile, à Lachapelle-sous-Chaux. Il pourrait s'agir d'un féminicide suivi d'un suicide. C'est ce que devra confirmer l'enquête menée par la gendarmerie du Territoire de Belfort.
La gendarmerie de Montbéliard poursuit l'enquête
La gendarmerie de Montbéliard poursuit l'enquête © Lionel Vadam/MaxPPP

L'information a été confirmée par la gendarmerie : deux personnes tuées par balles ont été retrouvées dans leur maison de cette commune du Territoire de Belfort. Eric Plantier, le procureur de la République de Belfort, en charge de l'enquête, 

Ce couple résidait dans la commune depuis quelques années seulement. Selon la maire de la commune, Anne-Sophie Peureux-Demangelle "3 ou 4 ans, pas plus." Elle enchaîne : "Cette maison se trouve rue des Creuses, près d'un étang, elle est éloignée du village. Ici, on se connait tous, on est seulement 747 habitants..."

Oui, il pourrait s'agir d'un féminicide, selon les premiers éléments de l'enquête. Elle ajoute : "Même les deux chiens ont été tués."

Eric Plantier, le procureur de la République de Belfort, en charge de l'enquête, a simplement confirmé l'âge des deux personnes : la femme avait 58 ans et l'homme 64 ans. Il souligne que l'enquête nécessite des analyses poussées "difficilement réalisables rapidement".

Elue l'an dernier, Anne-Sophie Peureux-Demangelle avoue être très choquée par ce drame : "C'est dans le cadre de mes nouvelles fonctions de maire que je les ai rencontrés. J'ai discuté avec le monsieur, à propos de l'entretien du chemin qui mène à sa propriété. Il était convenu qu'il prenait en charge l'entretien. C'était quelqu'un de très sympathique."

Elle ajoute : "On se pose plein de questions sur notre rôle, nous élus, avec la période Covid et si, en plus, il arrive des malheurs comme ça..."

Une fête était prévue au village ce samedi soir : "Tout est annulé. On ne peut pas faire la fête après un tel drame..."

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers féminicide société femmes