"Le handicap n'enlève ni la beauté, ni l'intelligence" : découvrez Mister et Miss Handi Bourgogne-Franche-Comté

Publié le Mis à jour le
Écrit par Auberi Verne

Le concours Mister et Miss Handi France se tiendra samedi 19 mars à Narbonne (Aude). Rémi Della-Stella et Pauline Pariodt, Mister et Miss Handi Bourgogne-Franche-Comté, participeront au concours dans l'objectif de remporter le titre national.

Les prochains Mister et Miss Handi France seront-ils originaires de Bourgogne-Franche-Comté ? C'est ce qu'espèrent Rémi Della-Stella et Pauline Pariost, originaires de Besançon et des environs de Tournus. Élus Mister et Miss Handi BCF, respectivement en septembre et octobre 2021, ils se rendront tous deux à Narbonne samedi 19 mars pour tenter de décrocher le titre national.

Au programme, une chorégraphie suivie d'un défilé en tenue de ville, en maillot de bain ainsi qu'en tenue de soirée. L'occasion pour les candidats de montrer qu'on peut être miss "même en ayant un handicap".

"D'ailleurs, le passage en maillot de bain est une innovation de cette année", s'enthousiasme Rémi Della-Stella. "L'idée, c'était de prouver qu'on peut défiler comme ça malgré notre condition."

Défendre des valeurs d'inclusion et de bienveillance

Le jeune homme de 22 ans, qui a grandi à Vesoul (Haute-Saône), est atteint de diplégie spastique. Cette forme de paralysie cérébrale atteint principalement les enfants nés prématurément.

"Je suis né à sept mois", confirme-t-il. "C'est lié à des complications pendant la grossesse et l'accouchement. Chez moi, ça se caractérise surtout quand je marche, je boîte."

Un handicap qui lui permet de vivre essentiellement normalement, avec quelques adaptations nécessaires pour le sport par exemple. Les complications, pour lui, se situent surtout dans les relations sociales.

Il y a beaucoup de gens qui ne veulent pas être amis ou sortir avec quelqu’un qui a un handicap. C'est comme si ça nous enlaidissait, nous retirait nos qualités.

Rémi Della-Stella, Mister Handi BFC

Grâce à son titre, le jeune homme espère pouvoir attirer l'attention sur la condition des personnes en situation de handicap afin de faire changer les mentalités. "J'aimerais beaucoup devenir mannequin, pour justement prouver que le handicap n'enlève ni la beauté, ni le charisme, ni l'intelligence", conclut-il. "Mes valeurs : l'empathie, la fraternité, l'altruisme."

Des revendications politiques

À moins d'un mois du premier tour de l'élection présidentielle, le handicap est aussi un sujet politique, en témoignent les propos tenus mi-janvier par l'un des candidats. Et du côté des principaux concernés, on retrouve une requête bien spécifique.

"Le futur président doit être pour la déconjugalisation [de l'allocation adulte handicapé]", revendique Pauline Pariost.

Cette allocation, abrégée en A.A.H., est versée selon des critères médicaux et sociaux pour compenser l'incapacité de travailler. Elle s'élève à 903,60 euros par mois, mais son montant diminue dès que les revenus du conjoint dépassent 1020 euros par mois.

Je n'habite pas avec mon copain parce que sinon je n'ai plus de revenus.

Pauline Pariost, Miss Handi BFC

Pour celle qui est atteinte d'une maladie génétique qui la cloue dans un fauteuil roulant, il est essentiel que cette règle discriminatoire soit abrogée. Un avis partagé par son homologue masculin, qui attend lui "un plan social contre la discrimination".

Vous pourrez retrouver Rémi Della-Stella et Pauline Pariost dans l'émission Vous êtes formidables, présentée par Pascal Gervaize, mercredi 16 mars à 9 heures.