Le tireur de Planoise mis en examen pour tentative de meurtre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Baptiste Cogitore
Les tirs ont eu lieu devant le gymnase Châteaufarine
Les tirs ont eu lieu devant le gymnase Châteaufarine © France 3 Franche-Comté : Justine Sagot

Sans surprise, au terme de sa garde à vue, l'homme qui s'était présenté à la police en affirmant qu'il était l'auteur des coups de feu qui avaient blessé un jeune homme de 22 ans a été mis en examen et placé en détention. Il est inculpé pour tentative de meurtre et détention d'arme de guerre.

Un différend familial serait à l'origine du drame : selon la parquet, le tireur présumé, un homme de 46 ans, entretenait des "rapports conflictuels récurrents" avec la mère d'un collégien scolarisé dans le même établissement que son propre fils. Un homme de 22 ans, le compagnon de la mère, s'est interposé dans l'altercation, avant que le suspect n'ouvre le feu avec une arme de guerre et le blesse grièvement.

Le suspect, qui s'est rendu à la police, a été inculpé pour mise en danger de la vie d'autrui. Le fait qu'il ait ouvert le feu à proximité d'une école risque aussi de peser dans la décision du juge des libertés et de la détention, devant qui il devrait être présenté mardi prochain. 

Surtout, l'arme retrouvée par les enquêteurs sur les indications du suspect qui s'est rendu à la police est une vraie arme de guerre : il s'agit d'un Ingram M-10 d'un calibre de 9mm, très comparable au pistolet mitrailleur israélien bien connu : l'Uzi. Sa capacité de charge est de 32 balles, et il est capable de tirer 1.200 coups par minutes. L'inculpé a refusé d'expliquer à la police comment il s'était procuré cette arme.

durée de la vidéo: 01 min 39
Le tireur de Planoise placé en détention provisoire

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.