Météo des forêts : on vous explique à qui et à quoi elle va servir

Ce 2 juin, sera publiée pour la première fois par Météo France une carte indiquant les risques d'incendie département par département pour les deux jours suivants. Ceci afin d'inciter le grand public à plus de vigilance.

72 000 hectares de forêt ont brulé en France en 2022 dont 1 000 dans le Jura, département pourtant réputé pour son humidité. Conséquence des sécheresses recurrentes et du réchauffement climatique, plus aucun massif n'est épargné par le risque d'incendie. Afin de le prévenir, Emmanuel Macron avait lancé à l'automne dernier l'idée d'une "Météo des forêts". Elle entre en vigueur et sera publiée sur le site de Météo France ce vendredi 2 juin.

Cette météo des forêts prend la forme d’une carte sur laquelle est indiqué le niveau de risque d'incendie, département par département. 4 niveaux et quatre couleurs classiques : du plus faible en vert, au plus aigu en rouge, en passant par jaune et orange. Cette carte ne renseignera pas en revanche sur les incendies en cours. 

Des critères multiples

Les services de Météo France vont se baser sur la pluie, le taux d’hygrométrie (le taux d'humidité présent dans l'air), la température de l’air, le vent et sa force. L'état de sécheresse de la végétation sera aussi pris en compte. La combinaison de ces éléments donnera une indication de la gravité de la situation. 

Forts de ces informations, les citoyens envisageront leur sortie, pique-nique ou travail en forêt différement. Quitte à le reporter si le risque est trop élevé. Car 9 départs de feu sur 10 sont d'origine humaine. 

Cette carte sera aussi utile aux pompiers qui, lorsque le risque sera très important, pourront alors pré-positionner les appareils de lutte contre les incendies et programmer les interventions des équipes sur le terrain afin de circonscrire le feu au plus vite. 

A chacun de prendre l'habitude de consulter cette carte en plus des températures et du risque d'orage lorsqu'il planifie sa journée. Elle devrait par ailleurs être intégrée aux bulletins télévisuels jusqu'à la fin septembre.