Pour mieux recruter, les académies de Dijon et Besançon signent un partenariat avec Pôle Emploi

L'éducation nationale manque d'enseignants. 10% des besoins ne sont pas pourvus. Le contrat passé avec Pôle emploi vise à recruter plus facilement des demandeurs d'emploi qui auraient les compétences pour enseigner. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La convention de partenariat signée avec Pôle Emploi vise à identifier des chômeurs à même de remplacer des professeurs absents ponctuellement,
sans passer par le vivier d'enseignants ayant réussi leurs concours. Le recteur assure que ce dispositif est plus efficace et plus souple. "La question du recrutement ne doit plus être un tabou" explique le recteur Jean-François Chanet.  "Si on peut recruter par concours tant mieux, mais nous manquons de professeurs... Il nous faut trouver avec Pôle Emploi les moyens d'être plus efficaces dans le recrutement" résume le Recteur d'Académie.

Les demandeurs d'emploi qui auraient les compétences pour effectuer des remplacements bénéficieront de formations dans les établissements. Leurs compétences seront validées par les inspections d'académie. 

Pour recruter, les opérations  job datings (31 dans l’académie de Besançon) et d’informations collectives (33 dans l’académie de Dijon) menés depuis septembre 2016 vont se poursuivre.  Des salons de recrutement en ligne doivent également voir le jour précise l'Académie.