“Mobilisation emploi” : des postes à pourvoir dans la santé, l'agriculture, la logistique… partout dans la région

La plateforme est en ligne depuis le début du mois. / © France 3 Bourgogne
La plateforme est en ligne depuis le début du mois. / © France 3 Bourgogne

Le ministère du Travail liste des centaines d'emploi à pouvoir alors que la crise du coronavirus pèse sur les recrutements. On compte près de 600 offres dans notre région dans des secteurs variés.

Par Matti Faye

La plateforme "Mobilisation emploi" a été lancée par le ministère du Travail au début du mois d'avril. Elle recense au niveau national plus de 13 000 offres pour des postes en CDD ou en CDI, à temps plein ou à temps partiel.

En Bourgogne-Franche-Comté, le site recense près de 570 offres au 28 avril, dans des secteurs jugés prioritaires : "médico-social, agriculture, agroalimentaire, transports, logistique, aide à domicile, énergie, télécoms", comme le précisait le ministère dans un communiqué début avril.
 

Ouvriers agricoles, conducteurs de poids lourd, infirmiers ou couturiers… La plateforme présente des offres validées par Pôle Emploi, dont les services s'assurent selon le ministère que les employeurs s'engagent à respecter les consignes sanitaires. 
 

Fabrication de masques

Pour certaines entreprises, le besoin de recrutement est directement lié à la crise sanitaire. C'est le cas des Meubles Despont, à Varennes-Vauzelles dans la Nièvre, qui se sont lancés dans la fabrication de masques. "Suite à l'accroissement de l'activité, on a dû trouver de nouvelles couturières, on en a embauché cinq", détaille le gérant Nicolas Despont.

Sa société a publié il y a une quinzaine de jours une offre sur la plateforme "Mobilisation Emploi" mais aussi sur Facebook. Et c'est grâce au réseau social qu'elle a trouvé les candidates idéales. Les contacts obtenus via Pôle Emploi ne correspondaient pas au profil recherché.
 

Travail de la terre

Dans l'Yonne, un pépiniériste a lui aussi fait appel à la plateforme, mais également au site d'offres d'emploi privé Indeed. "On recherchait un ou deux chauffeurs de tracteur et aussi des saisonniers pour des travaux de repiquage", raconte Pierre Naudet, co-gérant des pépinières du même nom, dont l'un des sites est à Chéu dans l'Yonne. "C'est une saison de mise en culture qui est importante pour nous, on prépare la saison prochaine. En moyenne, on est une trentaine sur l'année, mais en saison haute on a besoin d'une dizaine de personnes en plus."

Le confinement a un temps compliqué les recrutements mais c'est désormais plus fluide, assure le dirigeant. "On a eu des difficultés avec les gens qu'on connaissait. Au début, certaines personnes n'ont pas souhaité revenir. On sent que ça se décoince, qu'il y a moins la peur qu'il y avait au départ. On rassure les gens, on leur explique les mesures qu'on a mis en place en interne pour gérer la distanciation et les gestes barrières."

L'entreprise a reçu une dizaine de candidatures en quelques jours. "On ne pensait pas trouver un chauffeur de tracteur aussi rapidement." Le monde de la vigne cherche également des bras sur la plateforme. On comptait au 28 avril une trentaine de propositions de contrats saisonniers dans ce secteur.
 

Santé

Le domaine de la santé recrute également sur la plateforme "Mobilisation emploi", qui référence par exemple une centaine d'offres pour des postes d'aides-soignants dans notre région. Certaines offres sont récentes, d'autres moins. Une pharmacie de Saône-et-Loire recherche par exemple un collaborateur depuis le mois de janvier. Ce n'est pas la crise du coronavirus qui a déclenché le recrutement. "On a eu plus de travail dans toutes les pharmacies jusqu'au confinement. Et depuis c'est retombé à un rythme normal voire inférieur", précise Blandine Baudin, titulaire de la pharmacie Baudin à Tramayes.

Son annonce mise en ligne la semaine dernière sur "Mobilisation emploi" n'est qu'une republication. "C'est l'ANPE qui me l'a proposé. Ils ont arrêté la première annonce mise en ligne fin janvier et en ont remis une autre pour qu'elle apparaisse plus en haut dans les demandes. Mais je ne savais même pas qu'elle l'avait mise sur plusieurs plateformes", ajoute la pharmacienne qui pour l'instant n'a pas reçu de candidature.

D'autres secteurs comme la grande distribution cherche des bras, notamment pour la mise en rayons. Pour découvrir les offres disponibles près de chez vous, rendez-vous sur mobilisationemploi.gouv.fr
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus