Modernisation des lignes SNCF en Bourgogne-France-Comté : quelles perturbations sont à prévoir en 2021 ?

En 2021, la SNCF investit 423 millions d'euros de travaux en Bourgogne-Franche-Comté pour rénover ses lignes. Outre la coupure de la ligne des Horlogers entre Besançon et la Suisse, d'autres interruptions ponctuelles de la circulation sont à prévoir au cours de l'année, notamment sur Paris-Lyon.

Un TGV arrivant en gare de Montbard (Côte-d'Or), en octobre 2020.
Un TGV arrivant en gare de Montbard (Côte-d'Or), en octobre 2020. © France Télévisions - D. Rabeisen

2021 sera l'année des travaux sur les voies ferrées de Bourgogne-Franche-Comté. Cette année, la SNCF compte engager 423 millions d'euros dans la modernisation de ses équipements, un investissement sans précédent dans la région. 39 chantiers de plus d'un millions d'euros sont sur les rails (voir carte ci-dessous).

Le plus grand projet, chiffré à 75 millions d'euros, repose sur les travaux "haute performance" sur la ligne TGV de Paris à Lyon. "Il s'agit de travaux sur la signalisation qui pourraient permettre, à terme, d'augmenter la capacité de la ligne. Cet axe Paris-Lyon, l'un des plus emprunté du pays, pourrait ainsi passer de 13 TGV par jour aujourd'hui à 16 dans les prochaines années," explique Valérie Lépinay, chargée de la communication de la SNCF pour la Bourgogne-Franche-Comté.

Pas d'interruption prévue sur la LGV Paris-Lyon

Ces travaux seront réalisés tout au long de l'année, sans influence sur le trafic, sur la portion bourguignonne de la ligne grande vitesse (LGV), la première à avoir vu le jour en France en 1981. Des travaux de modernisation de la LGV seront aussi effectués entre Sarry (Yonne) et Thoste (Côte-d'Or), à l'entrée du Morvan, pour un coût de 55 millions d'euros.

On ne peut pas envisager de coupure ou de réduction de la circulation sur la LGV. Nous engagerons les travaux de nuit, pour ne pas impacter la circulation. C'est assez contraignant bien sûr : les équipes doivent se tenir prêtes chaque soir au passage du dernier train, et doivent s'assurer au petit matin que tout est prêt pour le passage du premier train.

Valérie Lépinay, chargée de communication SNCF Bourgogne-Franche-Comté

Huit mois de coupure entre Besançon et la Suisse

Outre cette grande opération, la majorité des travaux menés dans la région en 2021 regroupe des modernisations de lignes. La plus contraignante pour les voyageurs sera sans doute celle de la ligne des Horlogers (49 millions d'euros), qui relie quotidiennement Besançon à la commune suisse de La Chaux-de-Fonds. Aucun train ne circulera du 1er mars au 31 octobre inclus.

"La modernisation nécessite une fermeture de huit mois de la ligne, avec des conséquences fortes sur les voyageurs, reconnaît Valérie Lépinay. Mais la ligne a besoin d'importants travaux. Nous avons planifié nos travaux conjointement avec la Suisse pour que les travaux se réalisent au même moment et que les voyageurs ne soient pas pénalisés deux fois de suite." Les voyageurs se verront proposer des bus de substitution.

Au cours de ces modernisations de lignes - ou "travaux de sécurité" - les agents de la SNCF remplacent souvent l'ensemble des composants de la voie, soit les ballasts, les traverses et les rails.

Des coupures ponctuelles

Pour cette raison, la ligne Paris-Lyon (non LGV) va enregistrer trois coupures de la circulation au cours de l'année. D'autres travaux vont engendrer des interroptions supplémentaires du trafic ferroviaire, toutes pendant des week-ends.

Des alternatives seront proposées aux voyageurs qui ne peuvent pas reporter leurs voyages, assure la SNCF.

La gare d'Auxerre-Saint-Gervais va débuter en janvier sa mise en accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Les travaux importants s'étendront entre janvier 2021 et avril 2022. "Des opérations "coup de poing", comme poser un ascenseur à l'aide d'une grue par exemple, vont nécessiter l'arrêt ponctuel de la circulation sur les voies," confie Valérie Lépinay. Les voyageurs auxerrois seront prochainement avertis des dates de ces opérations "coup de poing".

Pour la gare de Montbard (Côte-d'Or), qui se pare des mêmes équipements, les coupures sont déjà connues : il s'agit des weekends des 25 et 26 septembre, 2 et 3 octobre, 16 et 17 octobre et 23 et 24 octobre.

Avec le montant de ces travaux ajoutés aux 100 millions d'euros d'entretien annuel des chemins de fer régionaux, la SNCF a investi plus de 500 millions en Bourgogne-Franche-Comté en 2021.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports