Intoxications à Morbier (Jura) : les jours de l'adolescente de 14 ans ne sont plus en danger

Archive. / © Jean-François FREY/MAXPPP
Archive. / © Jean-François FREY/MAXPPP

"Le pronostic vital de l'adolescente de 14 ans, gravement intoxiquée jeudi lors d'un ravitaillement au cours d'une activité sportive à Morbier, n'est plus engagé" indique la préfecture du Jura. Une quinzaine de collégiens ont été intoxiqués.
                

Par S. Rebouh avec R. Advocat

"D'après l'ARS (Agence régionale de santé) la jeune fille n'aurait plus un pronostic vital engagé", précise le directeur de cabinet de la préfecture du Jura.
               
Une quinzaine d'élèves d'un collège de Morez, dans le Jura, ont été gravement intoxiqués, jeudi, lors d'un ravitaillement. Ils participaient à un cross, organisé à Morbier. L'épreuve regroupait environ 90 élèves.

Cinq d'entre eux ont été hospitalisés. Deux se trouvaient en urgence absolue, dont la jeune fille de 14 ans. Les autres élèves ont été autorisés à rentrer chez eux.

Le parquet de Lons-le-Saunier a ouvert une enquête pour "blessures involontaires par manquement à une obligation de sécurité".

Des analyses des aliments servis au cours du ravitaillement sont en cours.


Déclenchement de l'alerte à 16h00



"Suite à un cross organisé à Morbier avec des collégiens, plusieurs d’entre eux ont été touchés par une intoxication. Le préfet du Jura a décidé d’activer le centre opérationnel départemental (COD)" prévient la préfecture du Jura, via les réseaux sociaux. 
 

L'alerte a été donnée aux alentours de 16 heures, ce jeudi 3 octobre. Le bilan provisoire fait état 17 adolescents pris en charge, par un important dispositif de pompiers, dont deux en urgence absolue à 18h25, selon le Codis du Jura. Cela signifie que la prise en charge des deux victimes dans un état grave doit être immédiate car leur pronostic vital est engagé. 

Les sapeurs-pompiers issus de 8 centres du département du Jura (Morez, Morbier, Saint-Laurent, Champagnole, Les Rousses, Bois d'Amont et Lons) ont été déployés.

Un hélicoptère s'est rendu sur place ainsi que la gendarmerie. Les jeunes ont été pris de malaises alors qu'ils pratiquaient une activité sportive : un cross. 
 

"L'origine de l'intoxication pas encore déterminée"


"Nous avions 90 collégiens de Morez qui effectuaient cet après-midi leur cross, quand vers 15 h un certain nombre d'entre-eux ont été pris de maux de tête et de douleurs abdominales" a expliqué Jean-François Bauvois, directeur des services du cabinet du préfet du Jura, dans notre JT 19/20 

Concernant les origines de l'intoxication, ce dernier a précisé : "Actuellement nous n'avons pas encore déterminé l'origine de ces intoxications. Le procureur de la République a ouvert une enquête. Neanmoins les premières analyses de l'ARS semblent exclure la consommation d'eau potable". Jean-François Bauvois a précisé que cinq jeunes avaient pour l'instant été hospitalisés. 
 
 

Qu'est-ce qu'un COD ?


Le COD est un outil de gestion de crise à disposition du préfet qui s'active quand un événement majeur a lieu dans son département (importantes manifestations, épisode climatique impactant la sécurité routière, accident de grande ampleur...). Présidé par le préfet, il rassemble l'ensemble des acteurs de la sécurité civile, la police et la gendarmerie nationales, les services de l'Etat concernés et les représentants des collectivités.
 

Sur le même sujet

Jura : des cartes en bois mondialement connues

Les + Lus