Morvan : un groupement veut limiter l'emprise du pin Douglas

A Montsauche-les-Settons dans la Nièvre, le groupement forestier du Chat Sauvage est en train d'acquérir une parcelle de forêt pour éviter qu'elle soit plantée en pins Douglas. 

Par C.R.

► Près de Montsauche-les-Settons dans la Nièvre, le groupement forestier du Chat Sauvage, un collectif de défense de l'environnement, veut acquérir une parcelle de forêt en faisant appel au financement participatif.

Une démarche que ces militants mènent pour limiter la culture du douglas, majoritairement planté en Morvan et utilisé en menuiserie et en construction.

Ils veulent prouver qu'une alternative est possible, une "sylviculture raisonnée", seule à même selon eux, de préserver la biodiversité et les massifs de feuillus, dont les surfaces diminuent sans cesse face aux résineux.



► Selon l'organisme chargé de sa promotion, France Douglas, cette essence de pin a été implantée surtout "dans les dernières décennies du 20ème siècle. Le massif de douglas constitue aujourd’hui la principale ressource forestière du territoire national.
Sa production atteindra près de 6 millions de m3 en 2030."

A lire aussi

Sur le même sujet

Le retour de "L'hallali du cerf" à Besançon

Les + Lus