Bannière résultats municipales

Municipales : le fort taux d'abstention, "une démocratie qui va mal"

Jamais on ne s'est si peu déplacé pour voter aux élections municipales. Le taux d'abstention au 2e tour en Bourgogne Franche-Comté se monte à 56,25%. Du jamais vu. Le taux est encore plus élevé pour l'ensemble des quatre départements de la Bourgogne : 57,05%

© Be / France Télévisions
Comme on pouvait s'y attendre, les électeurs ne se sont pas déplacés autant qu'on aurait pu l'espérer pour venir voter au second tour des municipales. Les taux d'abstention ont battu des records en Bourgogne.

Plus de 66% à Dijon, près de de 58% à Auxerre, plus de 66% à Saint-Vallier, et plus de 62% à Montceau-les-Mines pour n'en citer que quelques-uns. Jamais les électeurs n'avaient, à ce point, été aussi peu présents. 


Un contexte atypique

Les quelques personnes interrogées dans la rue, à Beaune où le taux d'abstention record de 63,9% a été enregistré, ont toutes la même opinion : "Si les urnes ont été boudées, c'est à cause du virus, par peur d'une éventuelle contamination". 

 "À Beaune, il y a beaucoup de personnes âgées" fait remarquer un habitant. "Et puis il y a le Covid. Il y en a qui sont dans l'expectative... vous savez c'est pas très rassurant encore!"

"Il faisait beau, les gens ont déjà les vacances en tête. Ils ont plus envie d'aller se baigner à la plage que d'aller dans un bureau de vote," dit un passant. 
 
Autre réflexion à propos du fort taux d'abstention : les deux mois de confinement. "C'est trop long entre le premier et le deuxième tour. Les gens se sont désintéressés.

Ceux qui ont voté affirment que rien ne les en auraient dissuadés : "C'est un droit et un devoir. Autant y aller, comme ça après on peut dire quelque chose,"dit-l'un d'entre eux.


Un phénomène sans précédent

En 2001, en 2008, et en 2014, les électeurs s'étaient largement plus mobilisés pour le second tour des élections municipales.

La chute du taux de participation par département est plus flagrante sur l'infographie suivante.
 
 

"Une démocratie qui a des difficultés"

Au cours du débat en direct sur le plateau de France 3 Bourgogne au soir du second tour, les élus présents ont pu lâcher quelques petites phrases au sujet du fort taux d'abstention.

"C'est catastrophique qu'il y ait plus de 70% des jeunes qui ne se rendent plus aux urnes. On est sur une démocratie qui a des difficultés," a dit Didier Paris, député de la Côte-d'Or (LaREM)  

Réélu pour un quatrième mandat à Beaune, Alain, Suguenot (LR -Alliés) a reconnu que la crise sanitaire avait pu avoir eu une influence sur comportement des électeurs.
"C'est vrai qu'on aurait préféré qu'il n'y ait pas des conséquences de la crise sanitaire pour que les Beaunoises et les Beaunois, comme d'ailleurs dans toutes les villes de France, aillent voter. Je crois qu'il y a encore aujourd'hui une crainte, une crainte sanitaire et toutes les collectivités en on en fait un peu les frais.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections société coronavirus
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter