NATURE : Des travaux pour la nidification du guêpier d'Europe, le plus bel oiseau de Franche-Comté

Travaux de terrassement vers Dole / © Jean-Stéphane Maurice
Travaux de terrassement vers Dole / © Jean-Stéphane Maurice

Une vingtaine de bénévoles de l'association Dole-Environnement se sont retrouvés sur les berges du Doubs dans le Jura pour préparer le retour des guêpiers d'Europe. Début mai, ces oiseaux aux couleurs magnifiques reviendront d'Afrique pour se reproduire. 

Par Jean-Stéphane Maurice

C'est sans aucun doute le plus bel oiseau que l'on peut apercevoir l'été en France. Durant les premiers jours du mois de mai, le guêpier d'Europe revient en Franche-Comté après une migration de plusieurs milliers de kilomètres depuis l'Afrique. L'oiseau trouve dans les berges abruptes de nos cours d'eau, les sites de nidification qui lui sont les plus favorables. Au fil des saisons, les talus s'abîment ou sont recouverts par la végétation. L'association Dole-Environnement, très attachée à la préservation de cette espèce si emblématique de nos étés franc-comtois, a organisé un éco-chantier pour préparer au mieux le retour de ces petits anges multicolores.
 
L'association Dole-Environnement travaille sur les sites de nidification des guêpiers d'Europe. Reportage de Jean-Stéphane Maurice

Armés de pelles, de pioches et de râteaux, une vingtaine de bénévoles se sont retrouvés sur les berges du Doubs à proximité de Dole. Hugo Barré-Chaubet, l'organisateur de ce chantier, tient à rester discret sur le lieu où ils ont travaillé toute la matinée. Si le guêpier n'est pas une espèce en danger, il est très sensible au dérangement durant cette période où il vient pour se reproduire. Il convient de lui assurer le plus possible de tranquillité. 
 
© Jean-Stéphane Maurice
© Jean-Stéphane Maurice

Les guêpiers d'Europe creusent leurs nids dans les rives sablonneuses de nos rivières. Les talus mesurent en moyenne deux mètres de haut et doivent être verticaux. Dans le cas de ce chantier, la végétation a recouvert une partie des sites de nidification et l'érosion a fait son œuvre. Si ces travaux ne sont pas effectués, les oiseaux ne viendront plus nicher. Une fois le talus façonné, les bénévoles ont nettoyé les nids, car ils seront réutilisés au début du printemps. Si la colonie est plus nombreuse, les oiseaux creuseront d'autres terriers. 

Hugo Barré-Chaubet est un jeune passionné de nature. Outre son investissement dans l'association Dole-Environnement, ce jeune naturaliste a toujours son appareil photo dans son sac. C'est l'occasion pour lui de capter de magnifiques clichés de la faune sauvage de notre région franc-comtoise. Il prépare sa première exposition. Voici quelques-uns de ses plus beaux clichés sur les guêpiers d'Europe.
 

Diaporama : Le guêpier d'Europe par Hugo Barré-Chaubet

 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus