• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Nevers : toujours pas de paie pour les salariés de Selni

Le 19 février 2018, les salariés de Selni ont protesté contre le retard des salaires. / © France 3 Bourgogne
Le 19 février 2018, les salariés de Selni ont protesté contre le retard des salaires. / © France 3 Bourgogne

Les 90 salariés de l’usine Selni à Nevers n’ont toujours pas perçu leur salaire de février. Le tribunal de commerce avait pourtant exigé que les paies soient versées le 5 mars 2018.

Par Charlotte Meunier

Le conflit social continu chez le fabriquant nivernais de moteurs de lave-linges. L'usine est au ralenti depuis mi-décembre 2017. En cause : des périodes de chômage partiel et des salaires qui tardent à tomber.

Des conditions à respecter


Le 21 février dernier, Selni a été convoqué devant le tribunal de commerce de Nevers. Trois conditions ont été imposées pour poursuivre l’activité :
- le 5 mars, verser les salaires de février
- le 8 mars, verser une échéance de 436 000 euros au mandataire judiciaire
- le 15 mars, s’acquitter de 500 000 euros sur la dette à l’Urssaf

Au tribunal de commerce le 21 mars


En ne respectant pas la première des trois conditions, Selni met son activité en danger. L’entreprise est à nouveau convoquée au tribunal de commerce de Nevers le mercredi 21 mars 2018. Une nouvelle audience en chambre du Conseil étudiera la situation de Selni.

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus