Coronavirus : malgré une modification sur la carte de déconfinement, la Nièvre reste dans le rouge

Sur la première carte publiée, la Nièvre était le seul département de la région où la circulation du virus était dans le rouge. Une erreur corrigée depuis. / © France 3 Bourgogne
Sur la première carte publiée, la Nièvre était le seul département de la région où la circulation du virus était dans le rouge. Une erreur corrigée depuis. / © France 3 Bourgogne

Après l'annonce d'un premier classement des départements en trois catégories de couleur, la Direction Générale de la Santé fait des modifications. Neuf départements métropolitains dont la Nièvre sont reclassés. Mais l'indicateur de synthèse reste rouge dans le département. Explications.

Par Léo-Pol Platet

Une région tout de rouge vêtue.Sur la carte qui synthétise deux indicateurs :circulation active du virus et de tension hospitalière en réanimation, la Bourgogne-Franche-Comté est classée rouge.

Circulation active du virus : la Nièvre reclassée

Lors de la première publication des ces cartes le jeudi 30 avril, le cas de la Nièvre avait surpris. En effet, l'indicateur relatif à la circulation du virus plaçait le département dans le rouge. Le seul de la région dans ce cas. Pourtant, la Nièvre présente les chiffres les plus faibles de la région : 22 personnes décédées, 50 personnes hospitalisées dont 4 en réanimation au 1er mai.
  

À l'occasion du point presse du 1er mai, le directeur général de la Santé Jerôme Salomon a annoncé des modifications. Neuf département métropolitains dont la Nièvre ont fait l'objet de nouvelles analyses. Et d'un déclassement.

 "Santé publique France a procédé à des modifications dans certains départements (…) en raison de nouvelles analyses des données, du recours à des indicateurs complémentaires de surveillance syndromique et après des échanges avec les acteurs de terrain." 

Après avoir repris son système de comptage, la Direction Générale de la Santé a revu ses évaluations à la baisse. Dans les faits, les nombreuses campagnes de dépistage en cours dans les EHPAD et auprès des professionnels de santé gonflait l'indicateur de circulation du virus. En conséquence, cette nouvelle évaluation a donc permis à la Nièvre de passer "du rouge au vert" pour l'indicateur basé sur "la circulation active du virus".  

En revanche, celui relatif à la "tension hospitalière en réanimation" reste dans le rouge. Pour rappel, le centre hospitalier de l’agglomération de Nevers, seul établissement du département habilité à prendre en charge les malades, compte 4 personnes en réanimation au 1er mai. Pour mémoire, ce service peut accueillir jusqu'à 15 personnes.
 


La Bourgogne-Franche-Comté toujours dans le rouge

Les informations fournies par le ministère de la santé et des solidarités placent toujours la région Bourgogne-Franche-Comté en " rouge " selon le cumul des deux indicateurs : la circulation active du virus ainsi que la tension hospitalière sur les capacités en réanimation.

Parmi ces deux relevés, le dernier nommé est en rouge dans tous les départements de la région. 80 % des lits de réanimation disponibles sont occupés par des patients atteints du Covid-19. 

Concernant la circulation active du virus, six départements sont "orange". Cela signifie que 6 à 10 % des passages aux urgences concernent une suspicion de Covid-19. Pour la Nièvre et le Jura, cette proportion est comprise entre 0 et 6 %. 
 
 

Rouge ou vert que peut-on faire ? 

Pour l'heure, les conséquences de ce classement par couleur ne précisent pas toutes les modalités de déconfinement sauf sur deux points précis. 

D'une part la réouverture des collèges :
 
- elle peut "s'envisager" à compter du 18 mai, mais seulement dans les départements classés. Avec un retour en classe progressif . Les élèves de 6ème et 5ème reprendraient en premier. 

D'autre part, la réouverture des parcs et jardins :

- elle ne serait envisageable que dans les départements classés en vert au 7 mai. 

Le Premier ministre, Edouard Philippe l'avait expliqué à l'assemblée nationale, ces cartes évolueront quotidiennement. Et seule la carte publiée le 7 mai prochain permettra de définir les contours du déconfinement par département.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus