Jérôme Bertin nous amène dans les coulisses de Plus Belle la Vie, encore plus belle: "Patrick Nebout et Marseille m'avaient manqué"

Il incarne l'un des policiers les plus connus de la télévision française depuis onze ans, le mythique commandant Nebout. Nous avons pu suivre Jérôme Bertin lors d'une journée de tournage de Plus Belle La Vie, encore plus belle. Le retour de la série après un an d'absence, son rôle, son amour de Marseille... l'acteur installé dans la Nièvre nous raconte.

C’est un grand bâtiment jaune situé juste en face de la gare Saint-Charles, une ancienne friche au début des quartiers nord de Marseille, réhabilitée pour accueillir un important pôle média avec d’immenses studios. A l’intérieur, s’y tourne l’une des séries les plus cultes de la télévision française : Plus Belle La Vie, encore plus belle (PBLV).

L’un des personnages phares de la fiction relancée le 8 janvier dernier par TF1, après plus d’un an d’interruption, est le commandant Patrick Nebout, campé par Jérôme Bertin. L’acteur installé dans la Nièvre, ancien journaliste, notamment pour France 3 Bourgogne, nous a ouvert les portes d’une de ses journées de tournage.

"Un plaisir" de reprendre les tournages

Ce jour-là, le comédien joue une petite scène de comédie. Début de l’enregistrement prévu à 15h30. Mais la cadence est en général beaucoup plus soutenue, avec des tournages parfois très tôt le matin. Le Nivernais arrive à 14h15. "La ponctualité, c’est le secret de l’acteur", glisse-t-il en riant. Car avant d’entendre le fameux "action", Jérôme Bertin doit se préparer.

Le comédien de 57 ans enfile son costume de commandant, une chemise bleu clair et un pantalon gris, se fait légèrement couper la barbe, puis passe au maquillage. "Au début, ils utilisaient juste un peu de poudre, maintenant, ce sont des couches mises à la truelle, rigole l’acteur avant de poursuivre. C’est le moment où on rentre un peu dans le personnage. C’est aussi le moment où on vérifie le texte".

Voilà près de onze ans qu’il joue le rôle du commandant Nebout, le policier incorruptible et ténébreux du Mistral. Pendant un an, l’acteur n’a pas pu interpréter le personnage à la suite de l’arrêt de PBLV sur France 3. Alors forcément, le retrouver, c’est un plaisir pour Jérôme Bertin.

"Il m’a manqué. Mais ce n’est pas juste Patrick qui m’a manqué ! C’est une famille qu’on a ici. Toute l’équipe ici, je les vois plus que ma fille ! On s’attache, on se connait tous", décrit l’acteur qui vit à La Nocle-Maulaix, dans la Nièvre.

C’est un métier génial. J’ai d’autres vies que la mienne. Patrick Nebout ne ressemble pas à qui je suis. La vie qu’il a, une vie de famille structurée avec un boulot au service des autres, c’est plaisant de la jouer car ce n’est pas la mienne

Jérôme Bertin alias Patrick Nebout

L’étape maquillage passée, le comédien doit attendre que les équipes de production viennent le chercher pour se rendre sur les décors. Il en profite pour répéter son texte avec sa partenaire du jour, Jade Pradin. Elle interprète le rôle de Morgane, une jeune policière qui est également la petite cousine par alliance de Patrick Nebout.

Un ancien de PBLV qui accompagne les jeunes

Jade Pradin fait partie des nouvelles têtes de la troupe, recrutée pour le retour de la série. "On a été hyper bien accueillis par Jérôme et le reste de l’équipe, avec beaucoup de bienveillance. On a eu l’impression avec les petits nouveaux de faire partie de la famille très rapidement", décrit l’actrice de 24 ans.

"C’est un plaisir pour nous. Les anciens, on a l’habitude de jouer ensemble. Donc ça apporte de la fraîcheur. J’aime bien accueillir les gens. C’est important. Il faut que les anciens soient bienveillants à l’égard de ceux qui arrivent sinon ça va ajouter du stress à ceux qui en ont déjà", estime de son côté l’interprète de Patrick Nebout.

Jérôme donne beaucoup de conseils sur le fonctionnement de PBLV et de Marseille. Il fait complètement partie des emblématiques de la série ! Patrick Nebout, c’est la référence !

Jade Pradin

Dans les locaux du Pole Média de la Belle de Mai, se jouent les scènes en intérieur. Les scènes extérieures se tournent elles à Allauch, un petit village typique de la Provence, en bordure de Marseille.

Jérôme Bertin et Jade Pradin jouent ensemble une scène en intérieur donc, dans le fameux commissariat du Mistral, totalement reconstruit pour le retour de la série. C’est là que nous retrouvons le duo.

Ambiance chaleureuse et détendue avant le tournage

A quelques minutes du tournage, une ambiance particulièrement détendue. Jérôme Bertin embrasse les membres de l’équipe technique et blague allègrement avec le réalisateur de la scène. La concentration est de retour au moment de répéter la scène avec les mouvements de caméra et les figurants. La scène de quelques secondes sera finalement tournée en un peu plus d’une demi-heure.

"C’était cool, on s’est bien amusé, on a rigolé, on était en équipe. Ce sont des moments super agréables !", analyse Jérôme Bertin, forcément heureux du succès que rencontre la série depuis son retour. 2,26 millions de téléspectateurs chaque jour, soit 27,6 % du public. Et un plébiscite sur une cible commerciale particulièrement privilégiée à la télévision, 43,6 % de parts de marché sur les femmes responsables des achats de moins de 50 ans.

J’espère qu’on est reparti pour des années de PBLV pour les équipes et le public.

Jérôme Bertin alias Patrick Nebout

"On attendait de savoir comme ça allait reprendre. C’est ça la force de PBLV, ce sont ses fans. Ils avaient promis d’être au rendez-vous, ils sont au rendez-vous ! On est très heureux", confie Jérôme Bertin.

Une vie entre Marseille et la Bourgogne

Et la popularité de PBLV auprès des fans, on a pu l’appréhender en dehors des studios. En balade dans Le Panier, le quartier historique du centre-ville de Marseille, Jérôme Bertin s’est fait interpeller par plusieurs téléspectateurs. "Ce n’est pas tous les jours qu’on voit Patrick Nebout", s’enthousiasme même une fan, heureuse de retrouver la série.

C’est dans ce quartier que l’acteur aime passer son temps libre en dehors de la série. Le Bourguignon est présent chaque semaine à Marseille dans le cadre du tournage de PBLV. L’un de ses endroits préférés : la place de Lenche.

"C’est une petite place très populaire, qui est représentative de ce que j’aime à Marseille. Ce qui me plait ce sont les gens, car vous n’êtes jamais seul ici. Quand vous vous installez à un bar, il y a toujours quelqu’un qui va discuter avec vous. J’adore le soleil, la lumière et cette ambiance. On est ailleurs."

Toutes les semaines, je change de vie ! Marseille m’avait beaucoup manqué. C’est une ville à laquelle je suis attaché. C’est ma ville de cœur. Ça me fait un équilibre merveilleux avec la Bourgogne

Jérôme Bertin alias Patrick Nebout

C’est le quartier du Panier qui a d’ailleurs inspiré les décors de PBLV. L’acteur y a installé sa mère depuis six ans, y a vécu pendant quelques années et s’y est fait des amis, comme Sofiane. "On s’est toujours croisé ! Avec Jérôme, c’est la blaguerie, les discussions… il a une part de lui qui est ici. Il est égal à lui-même Jéjé. Comme on dit à Marseille, il est resté nature-peinture. Il ne se prend pas pour la reine d’Angleterre ou De Gaulle !", s’amuse cette figure locale.

Pas la reine d’Angleterre ou le général de Gaulle, mais un acteur phare de l’une de séries les plus populaires dans l’histoire de la télévision française. PBLV, c’est le feuilleton le plus vieux de France, avec plus de 4 600 épisodes diffusés.